Prix littéraire

Urinoirs, serial-killer et orgasme féminin dans la première sélection du prix Sade 2020

Extrait en photos de "Tearoom Tracks"

Urinoirs, serial-killer et orgasme féminin dans la première sélection du prix Sade 2020

Le prix Sade 2020 sera révélé le 26 septembre prochain.

Par Vincy Thomas,
Créé le 17.02.2020 à 08h58,
Mis à jour le 17.02.2020 à 09h00

La première sélection du Prix Sade 2020 est précoce. Elle a été révélée le 16 février. On y retrouve aussi bien des beaux-livres que des romans de la rentrée d'hiver, des biographies que des essais ou de l'autofiction.

Du fantastique au thriller en passant par l'humour ou l'enquête, les jurés ont fait preuve de diversité. La prochaine sélection aura lieu le 22 juin et le prix sera proclamé le 26 septembre à la Galerie Suzanne Tarasieve.

La sélection
  • Jouir. En quête de l’orgasme féminin de Sarah Barmak (Editions de La Découverte) ;

  • Journal intime (1926 – 1940) de Julien Green (Laffont Bouquins) ;

  • Et je vous offre le néant de Gérard Macé Gallimard) ;

  • Modernité hermaphrodite de Magali le Mens (Editions du Félin) ;

  • Les Tasses de Marc Martin (Agua) ;

  • Giacometti/Sade. Cruels objets du désir (Editions Fage/Fondation Giacometti) ;

  • Seins, en quête d’une libération de Camille Froidevaux-Metterie (Anamosa) ;

  • Le Rôle fondamental du plombier dans le porno et autres enquêtes sexuelles de Michael Petkov-Kleiner (Anne Carrière) ;

  • Chienne de Marie-Pier Lafontaine (Le Nouvel Attila) ; 

  • Les Affaires du club de la rue de Rome, d'Adorée Floupette, (La Volte) ; 

  • Vacher l'éventreur, de Marc Renneville (Jérôme Million).

Le jury, présidé par Emmanuel Pierrat, avocat, écrivain et chroniqueur à Livres Hebdo, est composé de François Angelier, Philippe Brenot, Sarah Chiche, Octavie Delvaux, Anne Hautecoeur, Catherine Robbe-Grillet, Jean Streff et Laurence Viallet.

Cette année, le prix Sade sera doté d'une œuvre inédite de Guillaume Soulatges.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités