Les vespasiennes à l'honneur | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 19.11.2019 à 16h36 (mis à jour le 19.11.2019 à 17h02) Beaux-livres

Les vespasiennes à l'honneur

Extrait en photos de "Tearoom Tracks"

Le 19 novembre est la Journée mondiale des toilettes. Une exposition à Paris et un beau-livre reviennent sur l'histoire et l'importance des vespasiennes dans la culture urbaine.

Du 19 novembre, journée mondiale des toilettes, au 1er décembre, le Point éphémère à Paris présente l'exposition "Les Tasses, toilettes publiques, affaires privées". La tasse, dans l’argot du siècle dernier, c’était la vespasienne, soit un espace public né de l'hygiénisme, où coexistaient les hommes de toutes classes sociales, jusqu'à devenir également un lieu de rencontre clandestin pour les homosexuels.

Inaugurée l’an dernier au Schwules Museum de Berlin, l’exposition de Marc Martin est accompagnée par un superbe beau-livre, Les tasses, publié par Agua début novembre, racontant l'histoire en textes et en photos (comprenant des archives rares et des variations artistiques autour du lieu) de ces espaces publics à mauvaise réputation.

Le 22 novembre, le lieu événementiel parisien organise également une conférence animée par  Regis Schlagdenhauffen, chercheur à l’EHESS, "Quand le tribunal de Paris juge les outrages publics à la pudeur : archives de la drague homosexuelle dans les vespasiennes."

Par ailleurs, la librairie Les mots à la bouche, dans le 4e arrondissement de Paris, expose des clichés originaux et le cabinet de curioisté de Marc Martin, jusqu'au 27 novembre.

Pour compléter l'ouvrage, rappelons que Lonely Planet avait publié en 2016, Toilettes du monde: une envie pressante de découvrir la planète, tour du monde des lieux d'aisance les plus insolites. Ainsi que Où faire pipi à Paris?, réédité en 2017 par Le Tripode. Le livre de Cécile Briand qui répertorie 250 toilettes gratuites de la capitale vient de passer le cap des 20000 exemplaires vendus selon son éditeur.

Fierté et masculinité

Evidemment il est aussi question de sexualité cachée dans le livre que Gründ a sorti le 17 octobre, Pride: l'histoire du mouvement pour l'égalité LGBTQ, de Matthew Todd et préfacé par Frédéric Martel (Sodoma, Robert Laffont). Cet album chronologique et thématique retrace les moments clés de la communauté homo, bi, trans, des émeutes de Stonewall dont on célèbre les 40 ans à nos jours.

Enfin, les éditions François Bourin ont édité le 7 novembre un beau-livre confondant là encore les genres et signé de Daniel Salvatore Schiffer, Le dandysme, la création de soi. Spécialiste d'Oscar Wilde et de David Bowie, maîtres des élégances, il nous propose une promenade illustrée entre état d'esprit et style de vie, de Lord Brummell à Charles Baudelaire, de Coco Chanel à Lady Gaga, sans oublier les écrivains décadents et les peintres symbolistes.

 
close

S’abonner à #La Lettre