Politique

Valérie Pécresse demande de « sauver noël » et de rouvrir les librairies

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France dit son soutien aux libraires. - Photo OLIVIER DION

Valérie Pécresse demande de « sauver noël » et de rouvrir les librairies

La présidente du conseil régional d’Ile de France est intervenue sur la croisière littéraire L'Arche de Noé, qui accueillait éditeurs, auteurs et libraires.

Par Pauline Gabinari,
avec afp,
Créé le 13.11.2020 à 18h23,
Mis à jour le 13.11.2020 à 19h40

« Je demande au gouvernement de sauver Noël » a affirmé Valérie Pécresse, présidente du conseil régional Ile-de-France, jeudi 12 novembre, avant la décision gouvernementale de maintenir les commerces non essentiels fermés. L'élue était sur le pont d’une vedette du Pont neuf qui a ensuite emmené une cinquantaine d’auteurs, éditeurs et libraires pour une croisière littéraire baptisée "L'Arche de Noé".

"Ça veut dire de faire en sorte que nos petits commerces, nos commerces de proximité puissent rouvrir pour Noël. Que les Français puissent aller acheter pour Noël leurs livres dans leur librairie de proximité", a-t-elle ajouté. Selon la présidente de région, "les auteurs et les éditeurs, qui souffriront peut-être un peu moins de la crise, eux, parce qu'on continuera de vendre leurs livres sur des plateformes, se mobilisent pour leurs libraires parce qu'ils les aiment, et qu'ils savent que ce relais des libraires indépendants est précieux".

Sa prise de parole a été soutenue par Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition, pour qui la période des fêtes rend la situation d’autant plus intolérable : « C’est deux fois pire [qu’au printemps] quand on réfléchit au fait que c’est l’époque où l’on vend le plus de livres, et où les éditeurs ont investi intensément, les auteurs aussi, les libraires. »

Les librairies, considérées comme des commerces « non essentiels » et fermées depuis le 30 octobre, ne pourront effectivement assurer que 20 % de leur chiffre d’affaire selon une estimation du Syndicat de la librairie française. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités