Francfort 2023

Veillée d’armes chez Editis

Michèle Benbunan, P-DG du groupe Editis - Photo Olivier Dion

Veillée d’armes chez Editis

Lors du cocktail d’Editis en marge de la Foire de Francfort, Michèle Benbunan a, selon nos informations, fait ce qui ressemble à un discours d’adieu à ses équipes.

 

J’achète l’article 1.5 €

Par Éric Dupuy, à Francfort
Créé le 18.10.2023 à 22h27 ,
Mis à jour le 19.10.2023 à 09h18

Depuis plusieurs années, la Foire de Francfort ne révèle plus son lot de surprises sur les titres qui défraieront la chronique à l’avenir. Elle reste cependant un moment d’échanges et surtout de confirmation. Comme celle annoncée au cocktail d’Editis, mercredi 18 octobre. 

Démission d'Arnaud de Puyfontaine

Désormais présidente-directrice générale, Michèle Benbunan a pris la présidence d’Editis à la suite de la démission d’Arnaud de Puyfontaine du poste durant l’été. Elle a annoncé son départ aux équipes du groupe présentes à la foire, selon nos informations.

Denis Olivennes ayant précisé à Livres Hebdo qu’il serait président du groupe dès l’acquisition d’Editis par IMI, « il y a quelqu’un de trop pour ce poste », évoque une source proche de la direction actuelle du groupe en ajoutant que « n’ayant pas de confirmation à la direction exécutive, Michèle se prépare à quitter ses fonctions ».

Une nouvelle qui n’a pas semblé surprendre les éditeurs du groupe. « C’est une confirmation de ce dont on se doutait depuis plusieurs mois », révèle l’un d’entre eux, alors que le responsable de droits de sa maison acquiesce. Les deux espèrent surtout « en savoir plus sur l’avenir » à la direction du groupe plutôt que de revenir sur ce qui a appartient désormais « au passé ».

Validation de Bruxelles d'ici le 7 novembre

Michèle Benbunan avait pris la direction générale du groupe en 2019, à la suite du rachat par Vivendi d’un Editis exsangue détenu par le groupe espagnol Planeta. « Nous avons réalisé de belles choses dans une période très difficile », a rappelé Michèle Benbunan lors de son discours, selon un participant. « Personne ne parle d’Interforum mais nous l’avons modernisée et rendu compétitive », a regretté celle qui fut pendant plus de 15 ans directrice générale de la branche industrielle et commerciale du groupe Hachette, et fait autorité dans le secteur sur ces sujets.

Rien n’a filtré concernant son avenir professionnel. Dès l’annonce de la cession d’Editis par Vivendi, en juillet 2022, Michèle Benbunan avait déclaré vouloir rester à la tête du 2e groupe éditorial français, et 25e mondial. Mais l’avenir d’Editis devrait s’écrire sans elle.

Selon nos informations, la Commission européenne devrait donner son accord à la reprise d’Editis par IMI, détenu par l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky, d’ici le 7 novembre. Ce dernier pourrait prendre effectivement la main sur le groupe une semaine à dix jours plus tard, après le closing financier de la vente.

Les dernières
actualités