Yasmina Khadra directeur du Centre culturel algérien à Paris

Yasmina Khadra directeur du Centre culturel algérien à Paris

Yasmina Khadra © Ulf Andersen Gamma

Yasmina Khadra directeur du Centre culturel algérien à Paris

Longtemps « persona non grata », l’écrivain accède à des fonctions officielles.

Par Michel Puche,
avec mp Créé le 19.11.2013 à 11h38

Mohamed Moulessehoul, alias Yasmina Khadra, auteur notamment des Sirènes de Bagdad, est toujours là où on ne l’attend pas. Le voilà désormais directeur du Centre culturel algérien à Paris, installé le 13 novembre par l’ambassadeur de son pays en France, et avec « la confiance du Président », a-t-il déclaré. Une nomination qui n’a pas manqué d’étonner, notamment le quotidien Le Soir d’Algérie : Yasmina Khadra, ancien officier de l’armée algérienne aujourd’hui traduit en quatorze langues, fut en effet persona non grata pendant cinq ans dans les lieux mêmes dont il devient aujourd’hui le directeur. Son prochain roman s’inscrira, dit-il, « dans la réconciliation des Algériens ».
19.11 2013

Auteurs cités

Les dernières
actualités