Fayard

210 000 exemplaires : le lancement retentissant des mémoires du Prince Harry

210 000 exemplaires : le lancement retentissant des mémoires du Prince Harry

Le Prince Harry a accordé trois interviews télévisées mondialement relayées avant la sortie de son autobiographie - Photo LEON NEAL / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP

210 000 exemplaires : le lancement retentissant des mémoires du Prince Harry

La biographie explosive du prince Harry connaît un pré-lancement retentissant, à l’étranger comme en France, où il est publié par Fayard mardi 10 janvier. Suffisant pour écouler les 210 000 exemplaires annoncés pour le premier tirage ?

Par Éric Dupuy,
Créé le 09.01.2023 à 20h30 ,
Mis à jour le 22.01.2023 à 16h32

Les fuites espagnoles du livre Le Suppléant (Spare), publié en France chez Fayard et qui défraie la chronique politico-people dans le monde entier, serviront-elles les intérêts du livre proposé à 26,50€ à partir de mardi 10 janvier ? Fayard prévoit en tous cas un premier tirage conséquent, à 210 000 exemplaires avec une mise en place de 150 000 livres. Sur la plateforme française d’Amazon, il est déjà en tête des ventes avant même sa parution.

Lire : Les mémoires du prince Harry prévus en janvier 2023 chez Fayard

« Gros enjeu » pour Fayard

Contactée par Livres Hebdo, Isabelle Saporta, directrice de Fayard, se dit « fière d’appartenir à un groupe capable de réaliser un lancement avec de fortes contraintes de confidentialité respectées ». La dirigeante a rendu hommage au travail de son équipe « dont le savoir-faire, depuis la sortie du livre de Barack Obama, est indéniable et le meilleur en France ». Elle évoque le « gros enjeux que représente cette sortie sur laquelle on travaille nuit et jours depuis trois mois ». Elle s'est dit également « dans les starting-blocks » pour le réassort, saluant la promotion « réussie » de la maison d'édition américaine dont elle « était tributaire ».

Série-docu la plus vue de l’histoire de Netflix

Les mémoires très attendues du Prince Harry, dont Penguin Random House a acquis les droits mondiaux pour plusieurs millions de dollars selon la presse américaine, sortent un mois après un documentaire en six épisodes diffusés sur la plateforme Netflix. Les trois premiers opus ont battu en une semaine le record du documentaire le plus visionné de l’histoire de la plateforme, avec 81,6 millions d'heures de visionnage par au moins 28 millions de foyer, d'après les chiffres du géant du streaming. Selon CNN, ce documentaire a été dans le Top 10 des visionages Netflix dans 81 pays, dont la France (2ème place dans la semaine du 12 au 18 décembre et 9ème du 26 décembre au 1er janvier).

« Un document d’histoire »

Si la docu-série ne contenait aucune révélation fracassante, le couple y règle ses comptes avec les médias, accusés de harcèlement et d'avoir provoqué la fausse couche de Meghan Sussex. Il accuse aussi la famille royale de mensonges, de ne pas avoir su les protéger. Harry y relate les coulisses de son départ en ciblant son frère William, qui lui aurait « hurlé » dessus lors d'une réunion familiale en 2020 en présence d'Elizabeth II.

Dans le livre, les révélations sont légions : prise de cocaïne, dépucelage, altercation physique avec son frère en 2019 ou encore assassinat de 25 talibans en opération en Afghanistan. Outre-Manche, les remous provoqués par l'autobiographie semblent encore se fracasser sur les grilles de Westminster, dont les librairies alentours se frottent les mains. « C’est un document d’histoire, note Isabelle Saporta, écrit par un personnage touchant ».

Lire : Elizabeth II : 70 ans de règne en livres

Les dernières
actualités