Chine

Les livres français ont séduit les lecteurs chinois au premier semestre 2021 selon un rapport de l'institut chinois Beijing OpenBook publié à l'occasion de la 28e Foire internationale du livre de Pékin.

Au global, la part de marché des ouvrages traduits est restée stable, représentant plus de 22% des revenus totaux du marché du livre chinois. Dans le détail, les livres d'auteurs américains et britanniques ont contribué pour plus de 50% au chiffre d'affaires des ouvrages traduits. Les écrivains américains ont représenté la plus grande proportion, atteignant 30,77%, tandis que les livres du Royaume-Uni ont concentré 22,57%, suivis par les ouvrages japonais (16,37%) et français (8,03%). 

Le rapport de l'institut chinois Beijing OpenBook affiche également les genres qui ont surperformés. Les livres pratiques traduits ont dépassé 30% du marché. La non-fiction et la littérature rassemblent 25% du marché. 

Un duo de français présent dans les meilleures ventes jeunesse chinoises

Par ailleurs, la Foire de Pékin a également fait le bilan des ventes en littérature jeunesse. Les ouvrages de sciences ont pris l'ascendant. Et les livres provenant des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Japon et de France ont dominé les traductions.

Parmi les meilleures vendeurs du premier semestre 2021, l'auteur allemand Bodo Schafer est arrivé en tête du classement des 100 meilleures ventes en Chine, avec Un chien appelé argent. Roald Dahl, classique de la littérature jeunesse, se hisse à la deuxième place du classement, avec Fantastique Maître Renard et Totto-chan : la petite fille à la fenêtre de Tetsuko Kuroyanagi, se retrouve sur la dernière marche du podium. 

Le duo d'auteurs français Pascale Hedelin et Robert Barborini s'est classé à la quatrième place, grâce à l'ouvrage Le grand livre animé du corps humain (Milan jeunesse). Enfin, Mon papa et Ma maman (L'Ecole des loisirs) du britannique Anthony Browne sont les 5e et 6e ouvrages les plus vendus en Chine. 

La 28e Foire internationale du livre de Pékin, a eu lieu du 14 au 18 septembre. Organisée en ligne et hors ligne dans le contexte de pandémie COVID-19, elle a attiré 2.200 exposants de 105 pays et régions. L'évènement s'est achevée samedi avec plus de 7.00 transactions conclues, dont 4835 accords ou ordres d'intention sur l'exportation de droits d'auteur.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités