Achats de Noël : pas de report des achats physiques vers Internet | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 10.01.2019 à 19h18 (mis à jour le 11.01.2019 à 11h08) Bilan 2018

Achats de Noël : pas de report des achats physiques vers Internet

L’enquête CSA-Fevad sur les comportements d’achats sur Internet à Noël révèle un impact mesuré des manifestations des « gilets jaunes » sur la consommation de fin d’année. Une tendance dans laquelle s’inscrivent également les ventes de livres.

"Malgré une économie au ralenti pendant les week-ends du mois de décembre, le mouvement des "gilets jaunes" n’a eu qu’un impact mesuré sur la consommation en cette fin d’année", a constaté l’enquête menée par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) et l’Institut Consumer Science & Analytics (CSA), et rendue publique jeudi 10 janvier.
 
Réalisée en ligne du 26 au 31 décembre 2018 auprès d’un échantillon de 1010 e-acheteurs français (toute personne ayant au moins déjà réalisé un achat sur Internet), l’enquête montre qu’il n’y a pas eu de report significatif des achats physiques en magasin vers Internet à cette période. 75% des répondants déclarent ne pas avoir acheté moins de cadeaux cette année que ce soit en magasin ou sur Internet. Et si 32% d’entre eux précisent avoir acheté une plus grande part de leurs cadeaux sur Internet pendant le mouvement des "gilets jaunes", "en parallèle, 27% déclarent quant à eux avoir acheté une plus grande part de leurs cadeaux en magasin", précise l’enquête.

Le nombre d’acheteurs est resté stable par rapport à l’an dernier avec 73% de e-acheteurs qui ont fait leurs courses de fin d’année sur le Web, comparé à 75% l’an dernier, pour un panier moyen de 289 euros. Un budget similaire à celui de l’année dernière pour 51% des répondants, tandis que 21% des interrogés assurent avoir dépensé moins que ce qu’ils avaient prévu à cause du mouvement des "gilets jaunes", et 24% indiquent qu’ils ont retardé l’achat de leurs cadeaux pour cette raison.

Dans notre décryptage qui paraît le 11 janvier dans le magazine, les libraires ont constaté la même tendance pour les ventes de livres. "Après un début de mois très perturbé, décembre s'est ainsi achevé, dans les librairies indépendantes, sur un bilan meilleur que redouté. Sur la base des données des 200 librairies adhérentes à son Observatoire de la librairie, le Syndicat de la librairie française annonce même une hausse de 0,8 % des ventes au comptant", écrit Clarisse Normand à propos du bilan des fêtes.
close

S’abonner à #La Lettre