Rentrée polar

Ajay Chowdhury, « Le serveur de Brick Lane » (Liana Levi) : Flic un jour, flic toujours

Ajay Chowdhury - Photo © ANGELINA MELWANI

Ajay Chowdhury, « Le serveur de Brick Lane » (Liana Levi) : Flic un jour, flic toujours

Avec ce premier roman au héros sympathique, Ajay Chowdhury entame une série de polars indo-anglais des plus réjouissants. Tirage à 6000 exemplaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Jean-Claude Perrier,
Créé le 07.10.2021 à 12h00,
Mis à jour le 07.10.2021 à 13h57

Kamil Rahman, le narrateur et héros, est un Bengali de Calcutta, trentenaire, musulman. Fils du commissaire de police Adil maintenant à la retraite, c'est par admiration pour ce père sévère, rigoureux, intègre (du moins le croyait-il), qu'il s'était engagé à son tour dans la police. Sous-inspecteur, il avait été chargé par son chef, le très politique Amitav Ghosh (clin d'œil confraternel ?) de mener l'enquête sur un crime ultrasensible : Asif Khan, star de Bollywood, avait été retrouvé mort, le crâne fracassé au moyen d'une statue de Kali (disparue), dans sa suite du Grand Hôtel. Suspect, accusé, le directeur de l'hôtel s'était alors suicidé... En fait, en investiguant de façon rigoureuse, Kamil avait identifié le coupable, Jaideep Sanyal, le fils du premier ministre du Bengale et le mobile, une affaire de mœurs. Mais à coups de pressions et de menaces, on avait tenté de faire renoncer le jeune flic. En vain. Il sera alors cassé, renvoyé de la police, et se réfugiera en Grande-Bretagne.

On le retrouve quelques mois après, à Londres, serveur dans le restaurant de ses amis les Chatterjee, à Brick Lane, « Bengaliland » bobo de l'East End. Il ronge son frein, songe à son mariage annulé avec Maliha, la belle avocate. Et puis, le voilà rattrapé par le destin : à la nouba de son soixantième anniversaire, le millionnaire (en fait, ruiné) Rakesh Sharma, un ami de la famille, est retrouvé assassiné dans sa piscine. Menant l'enquête, de façon officieuse cette fois-ci, Kamil va faire de saisissantes découvertes : de Calcutta à Londres, les deux affaires, où se mêlent business et politique, se révèlent liées, et son père n'y a pas joué un rôle très glorieux...

Pour son premier roman, Ajay Chowdhury, Bengali installé à Londres, a imaginé un polar indo-anglais subtilement emmêlé, où les parallèles finissent par se rejoindre, porté par un héros sympathique, moderne, non dénué d'humour. Comme en Inde, la gastronomie y occupe une place de choix. « Curry or not curry », dit Kamil. Ce livre a été récompensé en 2019 par le Debut Crime Writing Award, et une série est en préparation à la BBC.

Ajay Chowdhury
Le serveur de Brick Lane Traduit de l'anglais par Lise Garond
Liana Levi
Tirage: 6 000 ex.
Prix: 20 € ; 304 p.
ISBN: 9791034904600

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités