Angoulême désignée Ville créative de l'Unesco | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 31.10.2019 à 17h38 (mis à jour le 31.10.2019 à 18h10) bande dessinée

Angoulême désignée Ville créative de l'Unesco

La cité internationale de la bande dessinée et de l'image à Angoulême - Photo ANNE-LAURE WALTER / LIVRES HEBDO

La "capitale mondiale de la bande dessinée" confirme son titre en rejoignant le réseau des villes créatives de l'UNESCO le 31 octobre.

La ville d'Angoulême, qui accueille depuis 1973 le festival de la bande dessinée a rejoint le réseau des Villes créatives de l'UNESCO "pour son rôle pionner dans le domaine de la bande dessinée". L'organisation reconnaît ainsi le "foisonnement" et "l'inventivité constante" du "balcon du Sud-Ouest" à quelques mois de "2020, année de la BD".

"Cette reconnaissance donne enfin ses lettres de noblesse à la bande dessinée comme un genre littéraire à part entière au niveau de l’UNESCO" écrit le maire de la ville, Xavier Bonnefond sur Facebook.



Désignée comme la capitale mondiale de la BD, Angoulême avait demandé dès le mois de mai à rejoindre le réseau des désormais 246 villes créatives de l'UNESCO. Une intense mobilisation locale avait été mise en place autour d’instances constituées dans le cadre de la candidature de la ville et notamment des représentants des institutions publiques, afin de construire le plan d'actions pluriannuel composé de 9 propositions pour 2019-2023.

"Fière de cette reconnaissance", la ville d'Angoulême prévoit notamment dans le cadre de son plan d'actions d'animer une réflexion internationale sur la filière Bande Dessinée, de protéger la création à l’international, de renforcer le lien social auprès de la jeunesse par la Bande Dessinée et de faciliter l’accès à un enseignement universitaire Bande Dessinée.


 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre