RNL 2022

Arnaud Robert et Cécile Deniard (Sofia) : « Il n’y a aucun maillon de la chaîne du livre qui ne nous concerne pas »

Arnaud Robert (vice-président) et Cécile Deniard (présidente) de la Sofia. - Photo Olivier Dion

Arnaud Robert et Cécile Deniard (Sofia) : « Il n’y a aucun maillon de la chaîne du livre qui ne nous concerne pas »

Après deux années sans grands congrès professionnels, la Société française des intérêts des auteurs de l’écrit (Sofia) fait son retour sur les Rencontres nationales de la librairie qui s’ouvrent le 3 juillet à Angers. Cécile Deniard, sa présidente, et Arnaud Robert, son vice-président, font le point sur les chantiers qui animent la vie de l’institution fondée il y a 23 ans. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Pierre Georges ,
Créé le 30.06.2022 à 23h59 ,
Mis à jour le 01.07.2022 à 16h20

Livres Hebdo : Après deux années chahutées, quelles sont en 2022 les grandes missions de la Sofia ?

Arnaud Robert : La mission fondamentale de la Sofia reste la gestion collective, en particulier la perception et la répartition du droit de prêt et de la copie privée numérique. De cette mission et de ces droits collectés en découlent deux autres : l’action culturelle et le financement de la retraite complémentaires des auteurs. Est aussi venu 'ajouter une autre catégorie de droits à gérer : celle des livres indisponibles.

 

Vous remettez en place vos partenariats sur les grands congrès professionnels, comme sur les Rencontres nationales de la librairie. Que signifient-ils pour vous ?

Cecile Deniard : Nous nous devons d’être de toutes les grandes rencontres professionnelles, il n’y a aucun maillon de la chaîne du livre qui ne nous concerne pas. Nous avons donc souhaité cette année renforcer nos partenariats sur les RNL, et avec Livres Hebdo autour des Grands prix des bibliothèques et celui des libraires. À Angers, nous participerons aux tables rondes autour du livre d’occasion et sur l’économie des ventes aux bibliothèques, en plus de notre stand sur place.

Arnaud Robert : L’idée générale, c’est de ne pas simplement apposer notre logo et notre apport financier mais aussi d'informer sur notre mission de gestion collective du livre, tant aux auteurs et éditeurs qu'aux bibliothèques ou aux librairies. La pédagogie ne s’arrête jamais pour expliquer l’équilibre de n

Lire la suite (4 410 caractères)

Les dernières
actualités