Toulouse

Au bonheur des dames, une nouvelle librairie généraliste et engagée

Marianne Vérité (à gauche) et Fatima Farradji (à droite) ont inauguré Au bonheur des dames le 9 janvier à Toulouse. - Photo ©AU BONHEUR DES DAMES

Au bonheur des dames, une nouvelle librairie généraliste et engagée

Au sein de leur établissement ouvert le 9 janvier à Toulouse, Fatima Farradji et Marianne Vérité proposent un fonds écrit à 80 % par des autrices et veulent accorder une plus grande visibilité aux ouvrages LGBT. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 12.02.2021 à 09h17,
Mis à jour le 12.02.2021 à 10h05

Généraliste mais engagée. Avec la librairie Au bonheur des dames, Fatima Farradji, ancienne bibliothécaire, et Marianne Vérité, auparavant psychologue dans le social, ont inauguré le 9 janvier dans le cœur historique de Toulouse "un lieu [qu’elles] auraient aimé trouver en étant plus jeunes". 

Leur parti pris est clair : 80% des titres disponibles en rayon sont écrits par des autrices. Les autres sont certes rédigés par des hommes mais consacrés aux femmes. "Une manière d’inverser la tendance de toute une société dans laquelle le masculin l’emporte généralement sur le féminin", expliquent-elles. Au-delà de cette seule représentativité féminine, les deux libraires ont à cœur de proposer des titres, notamment en jeunesse qui, "à l’image de ceux édités depuis longtemps par Talents Hauts, luttent contre les discriminations et les stéréotypes". 

Culture LGBT

Le féminisme n’est pas leur seul engagement. En ouvrant le rayon "L World" — du nom de la série américaine qui met en scène la vie et les amours de femmes lesbiennes ou bisexuelles et de personnes transgenres — consacré aux livres lesbiens, Fatima Farradji et Marianne Vérité veulent aussi accorder une meilleure visibilité aux titres LGBT. "La culture LGBT n’est souvent pas très bien mise en avant", estiment-elles. L’une des causes à ce manque de visibilité : "la production éditoriale LGBT est maigre. Ça ne prend même pas une étagère, c’est très insuffisant", regrettent-elles. Si le segment des essais et documents reste selon elles "assez pointu", les deux libraires constatent toutefois que les rayons romance, policier, manga et bande dessinée prennent davantage "le parti LGBT, notamment lesbien". 

Pour assurer une diversité de leur fonds, Fatima Farradji et Marianne Vérité n’hésitent pas à "fouiller", à se tourner vers "des petits diffuseurs et donc des petits éditeurs qui proposent des ouvrages de très belle qualité". Ne prenant "qu'un ou deux exemplaires de chaque titre", les libraires proposent, sur un espace de vente de 55 m2, 2700 références et un total d’environ 3000 livres. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités