Inauguration

Initialement annoncée en 2016, puis reportée à 2017 et finalement à 2018, l’ouverture du parc d’attraction Spirou Provence, à Monteux, au nord d'Avignon, aura lieu le 1er juin, avant une ouverture au public le samedi 16 juin. Les visiteurs découvriront 12 attractions (dont 3 roller coasters et 3 simulateurs numériques dynamiques) imaginées à partir des univers de Spirou et Fantasio, Lucky Luke, Gaston Lagaffe, Zombillenium et du Marsupilami.
 
Au départ prévu sur 8 hectares, le parc "se veut volontairement compact" et sera "dans un premier temps étendu sur 4 hectares", explique le site Internet. "A terme, il s’étendra sur 8 hectares. Au moins une nouvelle attraction sera lancée par an dès 2019", est-il précisé.
 
"Nous tablons sur une fréquentation de 500000 visiteurs la première année, et visons le million de visiteurs d’ici à sept ans", avait indiqué à Livres hebdo le président de la SAS Parc Spirou, Daniel Bulliard, promoteur du projet et ancien directeur du Futuroscope. La société estimait engager 84 millions d’euros sur sept ans.

Un deuxième parc à thème à Bruxelles

Le total de l'investissement s'élève à 40 millions d'euros, portés majoritairement par la société Parexi, en plus de professionnels des parcs d'attractions et des investisseurs privés, de la famille belge Moorkens et bpifrance. Le groupe Media Participation apporte aussi la licence des personnages du parc. Le Parc Spirou Provence a aussi levé cinq millions d'euros pour accompagner son lancement. et réunit un apport de 6 millions d'euros émis sous forme de dettes seniors.

Entre temps, Dupuis a signé en 2014 un contrat d’option avec La Compagnie des Alpes pour la création d’ici 2021 d’un deuxième parc à thème consacré à Spirou, situé sur le plateau du Heysel à Bruxelles en Belgique, et censé s’étendre sur 10 000 m2 à l’intérieur d’un centre commercial.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités