Télévision

Canal + vient d’acquérir les droits de diffusion de la mini-série "Catch 22" dirigée par George Clooney et Grant Heslov, auprès de la société de production Paramount.

Les six épisodes de la série sont une adaptation du roman Catch 22 de Joseph Heller, paru une première fois en France sous le titre de L'attrape-nigaud en 1964 chez Gallimard. Depuis il a été réédité plusieurs fois sous le titre américain chez Grasset. La dernière édition date de 2004 (et au Livre de Poche en 2006).

George Clooney, qui en réalisera deux épisodes, est l’une des têtes d’affiche de la série, aux côtés des acteurs Hugh Laurie, Kyle Chandler, Giancarlo Giannini et Christopher Abbott.
 
Le récit s’ancre du côté des forces américaines, sur l’île italienne de Pianosa, pendant la Seconde Guerre Mondiale. Face à un nombre de missions croissant donné par son colonel à l’escadrille de bombardement, l’aviateur John Yossarian, héros tragi-comique (joué par Christopher Abott) estime que sa seule mission à lui, c’est de parvenir à rester vivant. Simuler la folie dans cet univers délirant lui semble le seul moyen de s’en sortir. "Catch 22", "l’article 22", stipule qu’un militaire effectuant des missions trop dangereuses peut être considéré comme fou, donc inapte au combat. Mais selon l’administration américaine, demander à être retiré du service est en soi une preuve de sanité d’esprit. Yossarian va essayer de trouver la faille à ce paradoxe kafkaïen. Une satire de l’armée et de la hiérarchie, parue avec un large succès aux Etats-Unis en 1961, en pleine guerre du Viêt-Nam.
 
Un film avait déjà été tiré du roman en 1970, réalisé par Mike Nichols. L’adaptation cinématographique dirigée par Clooney est cette fois le fruit d’une co-écriture entre Luke Davis et David Michôd. La série est attendue sur la plateforme Hulu aux Etats-Unis dans les prochains mois. En plus de Canal + pour la France, elle s’exportera sur Sky en Italie, et Channel 4 au Royaume-Uni.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités