Marché du livre

La vente de livres en ligne a augmenté en Chine d'environ 24,9 % en 2019, rapporte l’institut OpenBook, à 71,5 milliards de yuans (9,4 milliards d'euros), contre 57,3 milliards de yuans (7,4 milliards d’euros) en 2018. Poursuivant sa progression exponentielle, le commerce en ligne représente désormais 70% du marché du livre chinois alors qu'il s'inscrivait à 28% en 2012.
 
A contrario, l'activité des librairies physiques continuent de décliner de 4,24 % en 2019, à 4 milliards d'euros après une chute de 6,7% en 2018 et malgré une timide augmentation de 2,3% en 2017.

Un marché en hausse de 14%

OpenBook constate également une réduction du nombre de nouveaux titres produits en 2019. L'institut a suivi la production globale de titres publiés en chinois, soit 194000 nouveaux titres, ce qui représente une diminution de 6,7 % des nouvelles parutions par rapport à 2018. En revanche le prix moyen du livre s'est hissé de 40 yuans (5,2 euros) à 45 yuans (environ 5,9 euros) au cours de l'année.
 
Au global, le marché du livre chinois a crû de 14,4 % l'an dernier, par rapport à 2018. Sur la base des unités vendues au prix de catalogue, c'est-à-dire sans tenir compte des prix actualisés, OpenBook évalue la valeur de l'ensemble du marché en 2019 à 102,3 milliards de yuans (13,35 milliards d'euros).

Le japonais Higashino Keigo reste l'écrivain étranger le plus vendu dans l'Empire du milieu, tandis que Yu Hua avec To Live a dominé les ventes de romans chinois une grande partie de l'année.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités