Chine : les ventes en librairie plongent de près de 60% au premier trimestre | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 12.05.2020 à 16h01 (mis à jour le 12.05.2020 à 17h00) Coronavirus

Chine : les ventes en librairie plongent de près de 60% au premier trimestre

Façade d'une librairie à Pékin, rue Qianmen - Photo SORAMIMI - CC BY-SA 4.0.

Les premières remontées du secteur du livre en Chine, foyer de l'épidémie de coronavirus, montrent la gravité de l'impact économique du confinement sur la filière.

Les ventes en librairie ont plongé de près de 60% au premier trimestre en Chine, selon des données du cabinet OpenBook Beijing consultées par Publishing Perspectives. Ces statistiques, encore partielles, éclairent la situation économique de la filière livre dans le premier pays touché par l'épidémie de Covid-19, où les librairies ont été fermées dès le mois de février.

Les régions les plus touchées sont celles du nord et de l'ouest du pays, où les libraires rapportent respectivement des pertes de 60% et 57% du chiffre d'affaires en moyenne. Les commerces du centre et de l'est sont toutefois eux aussi fortement affectés, avec respectivement des chutes de 54% et 48% des ventes.

En général, les grandes librairies et celles situées dans les grandes villes (de 3 millions à plus de 15 millions d'habitants) ont enregistré une baisse des revenus plus importante qu'ailleurs sur le territoire. Les établissements localisés dans les villes de 150000 à 3 millions d'habitants ont le mieux résisté au confinement, avec un recul des ventes de 46,6% "seulement".

Des ventes en ligne en légère hausse

L'impact de l'épidémie sur les ventes de livres a été amplifié par l'annulation des festivités du Nouvel an chinois, qui auraient dû se tenir du 24 janvier au 2 février. "Pendant ces fêtes, les lecteurs aiment bien utiliser leur temps libre pour se rendre en librairie et acheter des livres, en particulier des titres jeunesse à lire aux enfants", explique Rainy Liu d'OpenBook Beijing à Publishing Perspectives.

Les ventes de livres physiques en ligne sont loin d'avoir compensé les pertes en librairie. Elles ont même chuté sur les deux premiers mois de l'année avant de se relever en mars, pour finalement atteindre 3% de croissance sur le trimestre. Selon OpenBook Beijing, des complications logistiques ont grippé la distribution et la livraison des commandes.

Malgré des signes de reprise de l'activité en Chine, le cabinet d'analyse ne s'attend pas, dans l'immédiat, à un retour à la normale pour les librairies. "Différentes régions de Chine sont toujours en train d'implémenter des mesures de contrôle et de prévention afin de réduire les attroupements et les réunions dans les espaces clos, et les clients sont toujours inquiets à l'idée de se rendre dans des commerces, relève Rainy Liu. De plus, les livres ne sont pas des bien essentiels. La saison d'avril à juin est une période calme pour le secteur du livre en Chine. Le rétablissement des librairies va prendre un peu de temps."
close

S’abonner à #La Lettre