Bases de données

Conflit entre Electre et Decitre

La page d'accueil de la base de données bibliographiques d'Electre. - Photo DR

Conflit entre Electre et Decitre

À la suite d'une plainte contre X d'Electre qui a constaté un pillage de sa base bibliographique, la police judiciaire a perquisitionné en septembre dernier les locaux de Decitre à Lyon. Le réseau de librairies dit également avoir déposé plainte, pour des raisons comparables.

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
Créé le 06.06.2016 à 19h09,
Mis à jour le 06.06.2016 à 20h50

"Electre a été, en 2014 et 2015, victime d'une série d'actions illégales sur sa base de données bibliographique, en l'espèce d'accès frauduleux et de vols de données et fichiers informatiques”, confirme la direction de la société, dans un communiqué remis le 6 juin à la suite d'un article du Parisien/Aujourd'hui en France dans son édition de la veille. Electre est la base de données bibliographique gérée par la société du même nom appartenant au Cercle de la librairie, et également éditrice de Livres Hebdo.
 
L'article révèle un conflit entre Electre et le groupe de librairies Decitre, dont le siège lyonnais a été perquisitionné par la police judiciaire à la suite d'une plainte contre X déposée en mars 2015 par Electre "auprès du procureur de la République de Lyon, lieu présumé des infractions", indique la société dans son communiqué, insistant sur "l'extrême gravité” des faits, qui portent atteinte à ses "intérêts économiques”.

Expert judiciaire
 
Il n'a pas été possible de joindre Guillaume Decitre, président du groupe du même nom, dans le délai de bouclage de cet article. Me Nicolas Bes, avocat de l'entreprise, n'a pas souhaité commenter, mais a toutefois confirmé que Decitre avait aussi déposé une plainte pour des faits de pillage de données bibliographiques. Decitre a également développé une base de données bibliographique, proposée notamment aux bibliothèques se fournissant en livres dans le réseau de librairies.
 
Electre a fait constater par huissier les faits, et obtenu "la nomination d'un expert judiciaire en informatique pour attester ces agissements. L'expert, tout en soulignant que notre architecture technique présentait un niveau d'intégrité et de fiabilité totalement satisfaisant, a établi la preuve des accès frauduleux démontrant une action organisée et planifiée destinée à pirater des identifiants individuels, malgré la mise en place d'un système de filtrage visant à limiter cette fraude", explique le communiqué, ajoutant qu'il "appartient à la justice et à elle seule de déterminer l'identité et les responsabilités des auteurs et complices de ces agissements délictueux".

Commentaires (3)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
J

Jean-Luc Bouillé

il y a 4 ans à 11 h 10

On comprend mieux pourquoi aucune librairie Decitre n'apparaît dans le classement LivresHebdo (n°1086) des 400 premières librairies françaises. Manque de partialité de la part de Livres Hebdo, qui appartient à Electre


f

Fabrice

il y a 4 ans à 13 h 06

Ah, ce serait tellement plus simple si votre assertion était vraie ! Mais en réalité, si les succursales de Decitre n'apparaissent pas dans le classement Livres Hebdo des librairies, c'est tout simplement parce que ce groupe ne nous communique malheureusement pas leurs données, mais seulement celles de la chaîne dans son ensemble. Livres Hebdo se fait par ailleurs régulièrement l'écho des initiatives de Decitre, avec la même exigence que pour celles de ses confrères. - F.Piault, rédacteur en chef de Livres Hebdo


l

Philippe

il y a 4 ans à 15 h 09

Philippe Decitre n'apparait pas dans le classement parce qu'il ne donne pas ses résultats


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités