JURIDIQUE & SCOLAIRE

La société financière Ergon Capital a terminé courant juin la cession du groupe De Boeck, qui fut la première entreprise d'édition belge, maintenant dispersée entre trois nouveaux actionnaires. Les éditions Lefebvre-Sarrut, leader du secteur juridique en France (Dalloz, éditions législatives, Francis Lefebvre) ont repris Larcier, la branche édition et base de données juridiques. L'éditeur flamand Van In a racheté De Boeck Education, la partie scolaire de l'ensemble.
 
L'an dernier, Magnard-Vuibert (groupe Albin Michel) avait pris le contrôle du département universitaire De Boeck Supérieur. Le groupe De Boeck avait été absorbé en 2007 par Editis, qui l'avait revendu quatre ans plus tard à Ergon, un fonds financier appartenant au groupe Bruxelles-Lambert.

Découpage
 
Implanté en Belgique et au Luxembourg, Larcier emploie une centaine de salariés. Le montant de son chiffre d'affaires et celui du rachat par ELS ne sont pas communiqués. Déjà présent en Belgique, le groupe français (400 millions d'euros de CA, 2200 salariés) renforce ainsi son maillage international (Pays-Bas, Espagne, Royaume-Uni, Italie et Allemagne).
 
Avec 120 salariés et 35 millions d'euros de chiffre d'affaires, Van In revendique la première place dans l'édition scolaire belge, très présent dans le bassin linguistique flamand. Il appartient au groupe finlandais Sanoma Learning, qui dispose aussi de filiales en Suède, Pologne et Pays-Bas. De Boeck emploie 90 personnes et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 16,9 millions d'euros.

Le montant de la transaction n'est pas communiqué. L'objectif est d'accélérer les investissements dans les méthodes et les plateformes d'enseignement numérique.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
P

Philippe Goffe

il y a 5 ans à 18 h 15

"L'objectif est d'accélérer les investissements dans les méthodes et les plateformes d'enseignement numérique" ... et de se passer des libraires, c'est presque sûr !


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités