Disparition

Décès de la sociologue Evelyne Sullerot

Décès de la sociologue Evelyne Sullerot

Evelyne Sullerot - Photo DR

Décès de la sociologue Evelyne Sullerot

Cofondatrice du Planning Familial, Evelyne Sullerot, connue pour ses travaux sur les femmes, les enfants et la famille, est morte à l'âge de 92 ans. L'Archipel publie ses Mémoires cette semaine.

J’achète l’article 1.5 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 03.04.2017 à 20h10

Evelyne Sullerot, sociologue et cofondatrice du Planning Familial, est morte le 31 mars, a l'âge de 92 ans, a-t-on appris d'un communiqué de l'Archipel. L'éditeur publie en effet le 5 avril, son dernier ouvrage: L'insoumise. Femmes, familles: les combats d'une vie, des Mémoires coécrits avec le journaliste Bernard Morlino. Elle y évoque son parcours, livre ses analyses sur la famille, les enfants, la contraception et les droits du père, tout en abordant l'avenir avec des thèmes comme l'homoparentalité, le mariage pour tous, la PMA et la GPA. 

Née le 10 octobre 1924 à Montrouge, fille d'un pasteur protestant devenu psychiatre, la chercheuse était spécialisée dans la cause des femmes et des enfants. "Dans les années d’après guerre, jeune mère et professeur, elle s’interroge sur les freins empêchant les femmes d’accéder à plus d’autonomie et de pouvoir au sein du couple et dans la société” rappelle l'éditeur. Elle a cofondé en 1956 l'association La Maternité Heureuse, qui devient, quatre ans plus tard Le Planning Familial, institution militant pour la régulation des naissances, qui affronte l'opposition de la communauté catholique comme des communistes.

Cofondatrice avec Lacassin et Rensais du Club des bandes dessinées

Auteure d'une vingtaine de livres depuis 1964, elle a vu certains de ses ouvrages traduits dans plusieurs langues: Demain les femmes (Robert Laffont, 1965), La vie des femmes (Gonthier-Denoël, 1965), Histoire et sociologie du travail féminin (Gonthier-Denoël, 1968), La femme dans le monde moderne (Hachette, 1970), L'âge de travailler (Fayard, 1986). Histoire et mythologie de l'amour, huit siècles d'écrits féminins (Hachette, 1974) avait reçu le Prix Kastner-Boursault de l'Académie française, qui l'avait aussi récompensée du Prix de Jouy (Pour le meilleur et sans le pire, Fayard, 1984). Evelyne Sullerot avait également été l'auteur de romans (L'aman, 1981, L'enveloppe, 1987, Alias, 1996 ou Silence, 2004, tous chez Fayard) et d'un essai sur la BD, Bande dessinées et culture (Opera Mundi/Futuropolis, 1965). Elle était d'ailleurs cofondatrice du Club des bandes dessinées avec Francis Lacassin et Alain Resnais, en 1962.

Evelyne Sullerot était Commandeur et Grand officier de la Légion d'honneur , ainsi que Grand officier de l'ordre national du mérite.

Les dernières
actualités