Bibliothèque

Des horaires élargis pour les BU

La BU Santé Rockefeller est ouverte 88 heures par semaine, dont le dimanche. - Photo BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE UCBL

Des horaires élargis pour les BU

La ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem a dévoilé lundi 1er février son plan « Bibliothèques ouvertes », destiné à améliorer l’accueil des étudiants en bibliothèque universitaire.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 01.02.2016 à 18h27,
Mis à jour le 01.02.2016 à 19h00

Des bibliothèques universitaires plus ouvertes dès la rentrée 2016 : c’est l’objectif du plan "Bibliothèques ouvertes" annoncé lundi 1er février par la ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.
La bibliothèque est non seulement un lieu de savoir qui joue un rôle considérable à la fois pour les études et pour la recherche, elle est aussi un lieu de vie. Najat Vallaud-Belkacem
Ce programme, qui s’inscrit dans le plan national de vie étudiante présenté le 1er octobre dernier par le président de la République, fixe plusieurs objectifs précis : dans chaque université, au moins une bibliothèque ouverte jusqu’à 22h du lundi au vendredi, une bibliothèque ouverte le samedi après-midi, et au moins une bibliothèque ouverte le dimanche après-midi dans 40 grandes villes.

"Quand l’on compare le fonctionnement de nos bibliothèques universitaires par rapport aux autres pays, en Europe comme en Amérique du Nord, on ne peut que constater qu’il y a, dans ce domaine, bien des améliorations à apporter, souligne la ministre en préambule du plan. La bibliothèque est non seulement un lieu de savoir qui joue un rôle considérable à la fois pour les études et pour la recherche, elle est aussi un lieu de vie, qui favorise les échanges informels et une sociabilité intellectuelle précieuse. La présence au sein des universités de bibliothèques largement ouvertes et conviviales constitue d’ailleurs un élément clé contre l’échec et en faveur de la qualité de l’insertion des étudiants dans l’environnement universitaire."

Avec une durée d'ouverture hebdomadaire moyenne de 61 heures, les établissements français font en effet pâle figure, notamment en comparaison avec leurs voisins allemands où cette moyenne s'établit à 69 heures. La question de l'extension des horaires des bibliothèques, en lecture publique comme dans l’enseignement supérieur, est un sujet récurrent depuis plusieurs années. En 2010, le label "NoctamBU” avait permis l’élargissement des horaires dans plusieurs établissements universitaires.
 
" NoctamBU +"

Le plan qui vient d’être dévoilé prévoit une extension de ce dispositif, qui sera baptisé "NoctamBU +" et qui sera assorti d’objectifs plus ambitieux. Il préconise également de recourir à diverses initiatives permettant d’optimiser l’utilisation des bibliothèques, tels que le développement des applications permettant de connaître les places disponibles dans les salles de lecture, la collaboration avec les bibliothèques municipales, l’ouverture partielle de certains espaces dans les bibliothèques.

Le nombre de places assises en BU (130 000 sur toute la France) augmente en effet moins vite que le nombre d’étudiants : +1,7 % de places entre 2011 et 2014, pour +4,5 % d’étudiants.
 
Un appel à projets de 12,7 millions d’euros sur 2016-2019 sera lancé fin février. La sélection des projets aura lieu en mai pour une mise en œuvre dès la rentrée universitaire 2016.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités