SÈTE

L'édition 2012 du festival de poésie de Sète a accueilli près de 46 000 spectateurs. - Photo PHOTO GILLES

Bonne nouvelle : la France se remet à exporter... du moins ses manifestations littéraires. Après le festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo, qui s'est déplacé à Port-au-Prince en février 2012 et qui ira au Congo en février 2013 ; après les Correspondances de Tanger, inspirées de celles de Manosque, dont la deuxième édition se déroulera en octobre 2013, le festival de poésie Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée, à Sète, frappe un grand coup en annonçant non pas un mais trois nouveaux rendez-vous à l'étranger l'an prochain.

D'abord au Maroc, à El Jadida, cité jumelée avec Sète et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, et à Azemmour, ville historique et artistique, où seront conviés une quarantaine de poètes originaires de toutes les Méditerranée, du 17 au 19 mai. Ensuite, à Gênes, en Italie, entre le 6 et le 16 juin, où le festival international de poésie Parole spalancate (Mots grands ouverts) consacrera deux journées à la poésie méditerranéenne en accueillant une édition italienne de Voix vives. Et enfin, à Tolède, en Espagne, du 6 au 8 septembre, où, là encore, comme à Sète, lectures musicales et rencontres seront proposées dans les rues, les jardins et les lieux patrimoniaux avec l'association El Dorado.

Maïthé Vallès-Bled, qui avait "transféré", en 2010 à Sète, son festival de poésie créé à Lodève, voulait depuis lui donner des prolongements à l'étranger. En 2013, avec l'édition sétoise qui se déroulera du 19 au 27 juillet, ses Voix vives résonneront plus fort encore, de "l'île singulière" chère à Paul Valéry jusqu'aux rivages marocains.


16.11 2012

Auteurs cités

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités