Didier Decoin remplace Bernard Pivot à la tête de l'Académie Goncourt | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 20.01.2020 à 14h56 (mis à jour le 20.01.2020 à 17h35) - 1 commentaire Nomination

Didier Decoin remplace Bernard Pivot à la tête de l'Académie Goncourt

Photo PHOTO BENJAMIN DECOIN

Membre de l'académie Goncourt depuis 1995, l'écrivain remplace à la présidence Bernard Pivot.

Didier Decoin a été nommé, lundi 20 janvier, président de l’académie Goncourt à la place de Bernard Pivot, démissionnaire de son poste. L'écrivain devient la 13e président du prestigieux jury, élu au premier tour par 5 voix, contre 3 pour Françoise Chandernagor.

"Je n'ai pas du tout l'intention d'être un président révolutionnaire, autoritaire, dictatorial", a déclaré le nouveau président devant un parterre de journalistes, réunis au restaurant Drouant. "Ce qui m'intéresse, c'est qu'il y ait une bonne entente dans notre groupe. (...) Il faut que ça marche bien, qu'on s'aime, qu'on travaille ensemble et qu'on ait une ambition double. L'une c'est de faire comprendre que l'académie n'est pas un jury mais une académie : on travaille toute l'année (...). L'autre, c'est l'international. Nous avons mis en place les choix Goncourt et c'est capital (de les développer) parce que nous faisons la promotion de la littérature française."

A 74 ans, Didier Decoin occupait depuis 1995 le troisième couvert de l’académie Goncourt et le poste de secrétaire général. Journaliste et écrivain, il fut l'un des fondateurs de la SCAM. Il a été par deux fois président de la SGDL. Le bureau des jardins et des étangs, son dernier roman, a été publié chez Stock en 2017, et a reçu le prix des lecteurs L'Express/BFMTV. Tous formats confondus il s'est écoulé à près de 90000 exemplaires.

Egalement scénariste pour le cinéma et la télévision, il a travaillé avec de nombreux réalisateurs, tels Robert Enrico, Bigas Luna, Henri Verneuil, Lucas Belvaux ou Maroun Bagdadi avec qui il a reçu, pour le film Hors-la-vie, le prix spécial du jury au festival de Cannes.

Sa nouvelle fonction va l'empêcher de profiter autant qu'avant de ses loisirs, "regarder des films à la télévision et sur Netflix", mais celui qui déclare lire une centaine de livres de la rentrée littéraire se dit aujourd'hui "fou de joie" : "l'Everest pour moi, c'est de présider cette petite compagnie"

Deux nouveaux membres à venir

L'académie Goncourt vit des bouleversements depuis l'annonce, le 3 décembre, du départ du président Bernard Pivot. Quelques semaines plus tard, lundi 6 janvier, Virginie Despentes a elle aussi annoncé sa démission. En conséquence, le prestigieux jury ne compte désormais que huit membres : Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel, Paule Constant, Didier Decoin, Patrick Rambaud et Eric-Emmanuel Schmitt. Deux nouvelles personnalités doivent être choisies pour rejoindre les rangs de l'académie.

"Nous avons quelques belles idées", a précisé Didier Decoin à propos des candidats. "Parmi ces idées, il y a plus de femmes que d'hommes. C'est une génération montante qui arrive." Quel profil ? "Si c'est une femme, il faut qu'elle soit connue puisqu'on est un prix populaire. Nous avons trouvé 5 ou 6 noms", a ajouté l'écrivain. Fin du suspense le 11 février, toujours chez Drouant.

1 commentaire déjà posté

Elise - il y a 2 mois à 20 h 11

J'ai lu trop rapidement ? Je ne vois pas une allusion au fait que lui aussi a obtenu le Goncourt pour "John L'enfer".

close

S’abonner à #La Lettre