Etats-Unis

La romancière Alison Lurie, lauréate du prix Pulitzer en 1995 pour son roman Liaisons étrangères et en 1988 du Fémina étranger pour La vérité sur Lorin Jones, est morte jeudi à l'âge de 94 ans. "En France, son œuvre a paru chez Rivages, où elle est régulièrement rééditée" a rappelé l'éditeur.

Née à Chicago le 3 septembre 1926, Alison Lurie a enseigné la littérature et l'écriture à l'université de Cornell jusqu'en 2006. Elle était  connue pour ses écrits sur la condition féminine. "Pourquoi, après tout, Vinnie devrait-il devenir un personnage mineur dans sa propre vie ?Pourquoi ne devrait-elle pas s'imaginer comme une exploratrice se tenant au bord d'un paysage encore inexploré par la littérature : intéressée, voire excitée - prête à être surprise ?" avait-elle déclaré à propos du personnage principal de son roman Affaires étrangères, Virginia Miner comme le rapporte le Washington Post. Ce roman, tout comme Conflits de famille et Des amis imaginaires, ont été adaptés pour la télévision.

Alison Lurie a également été une spécialiste de la littérature pour enfants, notamment avec Comme des enfants (Rivages, 1993), traduit par Marie-Claude Peugeot, qui retrace le récit d'un long week de feux d'artifice et de baignade du point de vue d'une petite fille. Elle aussi rédigé plusieurs essais, qui font la satire de la société adulte, de ses conventions et s'adressent à l'imagination du jeune lecteur, tels Ne le dites pas aux grands (1999) et Il était une fois (2008) dans lequel elle montre le caractère subversif des oeuvres pour enfants et de leurs auteurs au fil du temps et de l'évolution de la société.

"J'ai réalisé que moi aussi je n'étais pas immortel. Ce que je voulais faire, c'était écrire. C'est ce que je ferais, même si - comme cela semblait alors probable - je nedevais plus jamais être publiée" avait évoqué l'auteure dans l'un de ses essais, Occasions comme le rapporte le Washington Post. Rivages a réédité pour la dernière fois en avril 2017 Liaisons étrangères et Un été à Key West.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités