Les rendez-vous de 2016

Dossier Rendez-vous 2016 : sans oublier Charlie

François Mitterrand - Photo G. FREUND

Dossier Rendez-vous 2016 : sans oublier Charlie

Commémorations et célébrations - Mitterrand, Mao, Shakespeare et toujours la guerre de 1914-1918 -, expositions - Fromanger, Paul Klee, Houellebecq, Magritte, Hergé, Barbie -, manifestations en France et à l’étranger… Tout l’agenda du livre 2016 par Livres Hebdo.

J’achète l’article 4.5 €

Par Annie Favier, Michel Puche,
Créé le 08.01.2016 à 00h00,
Mis à jour le 13.01.2016 à 14h48

L’année 2016 commencera et finira en France par la commémoration d’attentats meurtriers. Il y a un an avaient lieu, les 7 et 9 janvier, les tueries de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Dix mois plus tard, le 13 novembre, les attaques menées à Paris et à Saint-Denis provoquaient 132 morts à ce jour et de nombreux blessés.

Entre les deux, plusieurs autres commémorations sont prévues en France et ailleurs, se rapportant à des événements, des personnages, des lieux ou des œuvres qui ont marqué l’histoire de façon plus ou moins heureuse. En France, la Première Guerre mondiale est toujours mise en avant avec deux terribles épisodes qui se sont déroulés en 1916 : les batailles de la Somme et de Verdun. Toujours en France, mais dans un registre nettement plus pacifique et constructif, André Malraux inaugurait voilà 50 ans la première maison de la culture, à Amiens. D’autres lieux seront célébrés : en 966 était fondée l’abbaye du Mont-Saint-Michel* et, en 1666, la ville de Lorient*.

Affiche espagnole éditée par l’UGT en 1937. - Photo DR

Ailleurs dans le monde, la Révolution culturelle débutait il y a 50 ans en Chine, pour se terminer à la mort de Mao Tsé-toung dix ans après, en 1976. Au Maghreb, la Tunisie et le Maroc célébreront cette année le soixantième anniversaire de leur accession à l’indépendance. En Europe, alors que la guerre civile espagnole débutait avec fracas il y a 80 ans, l’insurrection de Budapest éclatait voici 60 ans. Plus près de nous, il y a 25 ans, la dissolution de l’ex-URSS en décembre 1991 a entraîné l’éclatement du bloc de l’Est et redessiné le paysage de l’Europe, avec des conséquences jusqu’à aujourd’hui. Beaucoup de pays gagnent alors leur indépendance, dont la Russie, la Géorgie, l’Ukraine, l’Arménie, la Biélorussie, etc., tandis que la Yougoslavie vole en éclats.

Parmi les personnalités célébrées, François Mitterrand aura une large part à l’occasion du centenaire de sa naissance et des 20 ans de sa disparition. Plusieurs écrivains seront aussi honorés, en particulier au Royaume-Uni qui célébrera les 400 ans de la mort de Shakespeare, les 100 ans de celle de Henry James, les 50 ans de celle d’Evelyn Waugh et les 100 ans de la naissance de Roald Dahl.

La vie artistique sera mise en lumière avec l’anniversaire de l’arrivée de Léonard de Vinci en France* en 1516 - année où disparaissait Jérôme Bosch -, les 50 ans de la mort de Jean Lurçat* et de celle d’Alberto Giacometti*, les 40 ans de la mort de Max Ernst et les 150 ans de la naissance de Kandinsky*. Enfin, les Commémorations nationales ont choisi de célébrer un événement joyeux qui fait écho à une actualité tragique : la création, il y a 150 ans, de l’opéra-bouffe de Jacques Offenbach La vie parisienne. A. F.

* Commémoration nationale.

Commémorations

Janvier

Simone de Beauvoir, 1908-1986. - Photo LIBRAIRIE ACADÉMIQUE PERRIN

Vincent Auriol* († 1er, 50 ans) ; Mistinguett († 5, 60 ans) ; Jean Lurçat* († 6, 50 ans) ; François Mitterrand († 8, 20 ans) ; Pierre Jean Jouve († 8, 40 ans) ; première Assemblée générale des Nations unies à Londres (10, 70 ans) ; Bernard Blier* (né le 11, 100 ans) ; Alberto Giacometti* († 11, 50 ans) ; Agatha Christie († 12, 40 ans) ; Jacques Faizant († 14, 10 ans) ; Daniel Balavoine († 14, 30 ans) ; début de l’affaire Ben Barka (14, 50 ans) ; lancement de Wikipedia (15, 15 ans) ; Rudyard Kipling († 18, 80 ans) ; Anne d’Autriche* († 20, 350 ans) ; Louis Seigner († 20, 25 ans) ; Henri Dutilleux* (né le 22, 100 ans) ; Jean Galtier-Boissière* († 22, 50 ans) ; Romain Rolland* (né le 29, 150 ans) ; début janvier commence la guerre du Golfe qui se termine fin février (25 ans).

Carte postale éditée à l'occasion d'un spectacle consacré, en 1987, à Raymond Queneau (1903-1976). - Photo DR

Février

Buster Keaton († 1er, 50 ans) ; Gene Kelly († 2, 20 ans) ; Iannis Xenakis († 4, 15 ans) ; Darry Cowl († 14 février, 10 ans) ; invention du stéthoscope par Laennec* (17, 200 ans) ; Balthus († 18, 15 ans) ; Gustave Charpentier († 18, 60 ans) ; Marie Tudor (née le 18, 500 ans) ; le comté de Savoie est érigé en duché* (19, 600 ans) ; Charles Trénet († 19, 15 ans) ; début de la bataille de Verdun* (21, 100 ans) ; Paul Léautaud († 22, 60 ans) ; Stanislas Ier Leszczynski* († 23, 250 ans) ; Henry James († 28, 100 ans) ; ordonnance sur l’instruction primaire* (29, 200 ans).

Mars

Mounet-Sully* († 1er, 100 ans) ; Philippe Muray († 2, 10 ans) ; Serge Gainsbourg († 2, 25 ans) ; Marguerite Duras († 3, 20 ans) ; Léo Malet († 3, 20 ans) ; Simon Nora († 5 , 10 ans) ; première promotion de l’Académie de France à Rome* (8, 350 ans) ; la France se retire de l’Otan (7, 50 ans) ; inauguration par André Malraux de la première maison de la culture, à Amiens* (19, 50 ans) ; Luchino Visconti († 17, 40 ans) ; fondation des orphelins apprentis d’Auteuil* (19, 150 ans) ; la Tunisie et le Maroc accèdent à leur indépendance (20, 60 ans) ; Pierre Messmer (né le 20, 100 ans) ; création de l’Académie des beaux-arts* (21 mars, 200 ans) ; Claude Mauriac († 22, 20 ans) ; arrivée au Brésil de la Mission artistique française (26, 200 ans) ; enlèvement de sept moines français du monastère de Tibhirine, en Algérie, qui seront exécutés en mai (27, 20 ans).

Avril

Le Petit Prince paraît chez Gallimard (1er, 70 ans) ; Max Ernst († 1er, 40 ans) ; Jérôme Lindon († 9, 15 ans) ; loi Marthe Richard sur la fermeture des maisons de tolérance (13, 70 ans) ; Evelyn Waugh († 10, 50 ans) ; Georges Duhamel († 13, 50 ans) ; Simone de Beauvoir († 14, 30 ans) ; Jean Genet († 15, 30 ans) ; François-Régis Bastide († 17, 20 ans) ; Charlotte Brontë (née le 21, 200 ans) ; Yehudi Menuhin (né le 22, 100 ans) ; Germaine de Staël* (née le 22, 250 ans) ; William Shakespeare († 23, 400 ans) ; insurrection de Pâques en Irlande (100 ans) ; Louise Labé* († 25, 450 ans) ; Diane de Poitiers* († 25, 450 ans) ; catastrophe nucléaire à Tchernobyl (26, 30 ans) ; Jean-François Revel († 30 avril, 10 ans).

Mai

François Chalais († 2, 20 ans) ; mise en place en France d’un gouvernement de Front populaire après les législatives du 3 (80 ans) ; loi abrogeant le divorce* (8, 200 ans) ; égalité professionnelle entre les hommes et les femmes (9, 15 ans) ; Erik Satie* (né le 17, 150 ans) ; loi Taubira reconnaissant l’esclavage comme crime contre l’humanité (21, 15 ans) ; Claude Piéplu († 24, 10 ans) ; sortie d’Un homme et une femme de Claude Lelouch* (27, 50 ans) ; Joseph Gallieni* († 27, 100 ans) ; début de la Révolution culturelle en Chine (16, 50 ans).

Juin

Jean Arp* († 7, 50 ans) ; Marie Laurencin († 8, 60 ans) ; Jean, duc de Berry († 15, 600 ans) ; Raymond Devos († 15, 10 ans) ; Maxime Gorki († 18, 80 ans) ; Joseph-Marie Vien (né le 18, 300 ans) ; Coluche († 19 juin, 30 ans) ; inauguration du musée du Quai Branly (20 juin, 10 ans) ; Jacques Lanzmann († 21 juin, 10 ans) ; rétrocession de Saint-Pierre-et-Miquelon à la France (22, 200 ans) ; début de l’explosion de la Yougoslavie (26, 25 ans) ; création de la Caisse des dépôts et consignations* (28, 200 ans) ; Gaston Maspero* († 30, 100 ans).

Juillet

Exécution du chevalier de La Barre* (1er, 250 ans) ; début de la bataille de la Somme, qui se prolongera jusqu’au 18 novembre* (1er, 100 ans) ; naufrage de la Méduse* (2, 200 ans) ; Nostradamus* († 2, 450 ans) ; Ambroise Vollard* (né le 3, 150 ans) ; Odilon Redon* († 6, 100 ans) ; Dominique-Jean Larrey (né le 8, 250 ans) ; Mickey Spillane († 17, 10 ans) ; début de la guerre civile espagnole (18, 80 ans) ; Gérard Oury († 20, 10 ans) ; Pierre Vidal-Naquet († 29 juillet, 10 ans) ; Marcel Cerdan* (né le 22, 100 ans) ; Montgomery Clift († 23, 50 ans) ; Jacques Ozouf († 29 juillet, 10 ans) ; Alice Sapritch (née le 29, 100 ans) ; création du port de Sète* (350 ans).

Août

Création de l’école nationale supérieure des mines de Saint-Etienne* (2, 200 ans) ; Michel Debré († 2, 20 ans) ; Fritz Lang († 2, 40 ans) ; Jorge Amado († 6, 15 ans) ; Jérôme Bosch († 9, 500 ans) ; Jackson Pollock († 11, 60 ans) ; Pierre Klossowski († 12, 15 ans) ; Bertolt Brecht († 14, 60 ans) ; Bernard Rapp († 17, 10 ans) ; concordat de Bologne* (18, 500 ans) ; Federico García Lorca († 19, 80 ans) ; création du certificat d’études primaires* (20, 150 ans) ; Léo Ferré* (né le 24, 100 ans) ; Naguib Mahfouz († 30 août, 10 ans).

Septembre

Grand incendie de Londres (2-6, 350 ans) ; Tristan Bernard (né le 7, 150 ans) ; Mao Tsé-toung († 9, 40 ans) ; attentats du World Trade Center et du Pentagone aux Etats-Unis (11, 15 ans) ; Roald Dahl (né le 13, 100 ans) ; Raimu († 20, 70 ans) ; Françoise Giroud* (née le 21, 100 ans) ; Charles Nicolle* (21, 150 ans) ; Paul Reynaud* († 21, 50 ans) ; Mansart* († 23, 350 ans) ; Klaus Barbie († 25, 25 ans) ; André Breton* († 28, 50 ans) ; André Schwarz-Bart († 30 , 10 ans) ; Elisabeth Gille († 30, 20 ans).

Octobre

Georges Dumézil († 11, 30 ans) ; accession au trône d’Angleterre de Guillaume le Conquérant* (14, 950 ans) ; Guy Schoeller († 24 , 15 ans) ; Raymond Queneau († 25, 40 ans) ; création du Centre national de la cinématographie (25, 70 ans) ; François Mitterrand* (né le 26, 100 ans) ; début de la IVe République en France (27, 70 ans) ; Marcel Carné († 31, 20 ans) ; création de La vie parisienne, opéra-bouffe d’Offenbach* (31, 150 ans) ; insurrection de Budapest (60 ans).

Novembre

William Styron († 1er, 10 ans) ; Bernard Frank († 3, 10 ans) ; Jean-Bedel Bokassa († 3, 20 ans) ; Georges Duby (3, 20 ans) ; Robert Le Lorrain* (né le 15, 350 ans) ; Jean-Jacques Servan-Schreiber († 7 novembre, 10 ans) ; Jean-Marc Nattier* († 7, 250 ans) ; Yves Montand († 9, 25 ans) ; Thierry Le Luron († 13, 30 ans) ; Bertrand Poirot-Delpech († 14 novembre; 10 ans) ; Manuel de Falla († 14, 70 ans) ; création de la Ligue de l’enseignement* (15, 150 ans) ; Jean Gabin († 15, 40 ans) ; Roger Salengro († 17, 80 ans) ; Man Ray († 18, 40 ans) ; avènement de Philippe V le Long* (19, 700 ans) ; Francis Girod († 19 novembre, 10 ans) ; François-Joseph d’Autriche († 21, 100 ans) ; Jack London († 22, 100 ans) ; André Malraux († 23, 40 ans) ; Philippe Noiret († 23 novembre, 10 ans) ; Freddie Mercury († 24, 25 ans) ; Emile Verhaeren († 27, 100 ans) ; George Harrison († 29, 15 ans) ; Cary Grant († 29, 30 ans).

Décembre

Inauguration à Paris du musée d’Orsay par François Mitterrand (1er, 30 ans) ; Charles de Foucauld* († 1er, 100 ans) ; Vassily Kandinsky* (né le 4, 150 ans) ; Claude Monet († 5, 90 ans) ; départ du tour du monde de Bougainville* (5, 250 ans) ; Jean Mermoz († 7, 80 ans) ; signature du traité de Maastricht (9, 25 ans) ; Kirk Douglas (né le 9, 100 ans) ; en Grande-Bretagne, Edouard VIII abdique en faveur de son frère George VI (11, 80 ans) ; Charles de La Fosse* († 13, 300 ans) ; Walt Disney († 15, 50 ans) ; Gilbert Bécaud († 18, 15 ans) ; Marcello Mastroianni († 19, 20 ans) ; Mireille († 29, 20 ans) ; Raspoutine († 29, 100 ans) ; dissolution de l’ex-URSS (26, 25 ans) ; Saddam Hussein († 30 décembre, 10 ans) ; Alfred Kastler, prix Nobel de physique* (50 ans). A. F.

* Commémoration nationale.

Quelques grandes expositions en 2016

Exposition Persona. Etrangement humain. Ornement de proue de pirogue ‘au‘au ou pihao. Dépôt d’Eugè̀ne Pittard en 1921 ; donné par son fils Jean-Jacques en 1966. Musée d’ethnographie de Genè̀ve - Photo J. WATTS

Made in Algeria. Généalogie d’un territoire, Mucem, Marseille, 20 janvier-2 mai.

Persona. Etrangement humain, musée du Quai-Branly, Paris, 26 janvier-13 novembre.

Jean-Baptiste Huet, musée Cognacq-Jay, Paris, 6 février- 5 juin.

Sublime. Les tremblements du monde, Centre Pompidou Metz, 11 février-5 septembre.

Gérard Fromanger, Centre Pompidou, Paris, 17 février-16 mai.

Les années 1980. L’insoutenable légèreté, Centre Pompidou, Paris, 24 février-23 mai.

La boîte de Pandore. Une histoire de la photographie par Jan Dibbets, musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 25 mars-17 juillet.

Georges Desvallières. La peinture corps et âme, Petit Palais, Paris, 15 mars-17 juillet.

Albert Marquet, musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 25 mars-21 août.

Carambolages, Grand Palais, Paris, 2 mars-4 juillet.

Chagall et la musique, Musée national Marc Chagall, Nice, 5 mars-13 juin.

Picasso. Sculptures, musée Picasso, Paris, 8 mars-28 août.

Chefs-d’œuvre de Budapest, musée du Luxembourg, Paris, 9 mars-10 juillet.

Barbie, vies d’une icône, musée des Arts décoratifs, Paris, 10 mars-18 septembre.

L’art et l’enfant. Chefs-d’œuvre de la peinture française, musée Marmottan, Paris, 10 mars-3 juillet.

Le Douanier Rousseau. L’innocence archaïque, musée d’Orsay, Paris, 22 mars-17 juillet.

Seydou Keïta, Grand Palais, Paris, 30 mars-24 juillet.

Dans l’atelier. L’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons, Petit Palais, Paris, 5 avril-17 juillet.

Paula Modersohn-Becker, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 7 avril-21 août.

Les Hugo. une famille d’artistes, Maison Victor Hugo, Paris, 14 avril-30 août.

Paul Klee. L’ironie à l’œuvre, Centre Pompidou, Paris, 6 avril-1er août.

Jean Genet. L’échappée belle, Mucem, Marseille, 15 avril-18 juillet.

Amadeo de Souza Cardoso, Grand Palais, Paris, 20 avril-18 juillet.

La terre, le feu et l’esprit. Chefs-d’œuvre de la céramique coréenne, Grand Palais, Paris, 27 avril-20 juin.

Picasso. "Un génie sans piédestal", Mucem, Marseille, 27 avril-29 août.

Monumenta 2016, Huang Yong Ping. Empires, Grand Palais, Paris, 8 mai-18 juin.

Charles Gleyre (1806-1874), musée d’Orsay, Paris, 10 mai-11 septembre.

Balzac et les artistes, Maison de Balzac, Paris, 17 juin-25 octobre.

Louis Stettner, Centre Pompidou, Paris, 15 juin-12 septembre.

Beat generation, Centre Pompidou, Paris, 22 juin-3 octobre.

Michel Houellebecq. Rester vivant, Palais de Tokyo, Paris, 23 juin-12 septembre.

Entre deux horizons. Visages français et allemands de l’art moderne, Centre Pompidou Metz, 29 juin-janvier 2017.

Oscar Wilde. L’impertinent absolu, Petit Palais, Paris, septembre-janvier 2017.

L’œil de Baudelaire, musée de la Vie romantique, Paris, septembre-janvier 2017.

Henri Fantin-Latour*, musée du Luxembourg, Paris, 14 septembre-12 février 2017.

Le rêve*, musée Cantini, Marseille, 17 septembre-22 janvier 2017.

René Magritte. La trahison des images, Centre Pompidou, Paris, 21 septembre-23 janvier 2017.

Winterhalter* (1805-1873), palais de Compiègne, 29 septembre-8 janvier 2017.

Secrets et trésors de la diplomatie. L’art de la paix, Petit Palais, Paris, 19 octobre-15 janvier 2017.

Bernard Buffet, musée d’Art moderne de la Ville de Paris, octobre-février 2017.

Brassaï, Centre Pompidou, Paris, 9 novembre-30 janvier 2017.

Hergé, Grand Palais, Paris, 16 novembre-12 février 2017.

Ernest et Célestine, musée des Arts décoratifs, Paris, 8 décembre-12 mars 2017. A. F.

* A préciser.

La rémunération des auteurs au cœur des salons

Les organisateurs de salons du livre et de festivals littéraires s’adaptent au nouveau dispositif de soutien du CNL, qui conditionnera dès cette année ses subventions à la rémunération des auteurs invités.

Christine Angot aux Correspondances de Manosque 2015. Les lectures-performances de et par l’auteur seront rémunérées a minima 400 HT selon la grille du CNL. - Photo FRANÇOIS-XAVIER EMERY - CORRESPONDANCES DE MANOSQUE 2015

"Ce sera très compliqué car nous recevons beaucoup d’auteurs", admet Franck Bondoux, délégué général du Festival international de la BD, organisé fin janvier à Angoulême. Lui a obtenu un répit, car les nouvelles règles de subventions édictées par le Centre national du livre, qui conditionne ses aides à la rémunération des auteurs (1), ne s’appliquent qu’à partir de février. Mais le CNL recommande désormais fortement, "en termes de bonnes pratiques, à tous les organisateurs même non subventionnés par le CNL de rémunérer les auteurs", à l’exclusion des dédicaces. Franck Bondoux se sent concerné par le sujet - répondre à la paupérisation des auteurs -, mais, fait-il valoir, "il faut avoir la capacité de le faire. Si on devait tendre vers l’exhaustivité, ajoute-t-il en pensant à toutes les prestations fournies par les auteurs, ce serait un surcoût de 50 000 euros pour le FIBD. Sans parler de la charge supplémentaire pour la gestion de ces rémunérations". Et de plaider pour une "frontière" entre ce qui serait rémunéré ou pas, tenant compte de "la dimension promotionnelle" de certaines interventions.

Une revendication "légitime"

Au Marathon des mots, à Toulouse, Serge Roué fait remarquer que ce festival rémunérait déjà les lectures. Seuls les auteurs présents pour leur actualité n’étaient pas payés : ils vont l’être désormais. "Il faut entendre une revendication légitime tout en trouvant les moyens d’équilibrer les budgets", commente-t-il. Cela ne sera pas sans incidence : de 20 000 à 30 000 euros supplémentaires pour les trois Marathons de l’année, estime Serge Roué, qui espère une aide accrue du CNL. Sans cela, "on sera obligé de trancher dans la programmation". A la Comédie du livre, à Montpellier, Régis Penalva a lui aussi sorti la calculette : "Jusqu’en 2015, la Comédie du livre a rémunéré certains types de prestations : rencontres en milieu scolaire, conférences, lectures par l’écrivain, ateliers (pour les dessinateurs et illustrateurs). Cela représentait environ 10 000 euros. En 2016, la Comédie du livre s’engage à rémunérer toutes les interventions d’écrivains lors de rencontres avec le public. A programmation constante, la ligne "rémunération des auteurs" atteindra les 40 000 euros." Et de promettre que ce rendez-vous maintiendra "un nombre très important d’écrivains invités".

Un système "vertueux"

Marie-Louise Gourdon, à Mouans-Sartoux, a mis en place un festival du livre pour tous les publics, formule foisonnante où près de 300 auteurs sont invités. Ils viennent souvent pour défendre des idées, par militantisme, et la rémunération des débats n’a jamais été mise en place, ni demandée par les auteurs. Pas question pour elle d’en changer l’esprit. Elle a cependant chiffré à 10 000 euros le surcoût d’une rémunération des auteurs. Mais c’est moins ce budget supplémentaire qui l’inquiète - le CNL lui a proposé d’augmenter son aide - que le distinguo à établir désormais entre les auteurs rémunérés (ceux qui débattront) et les autres. Il y a tant d’ego à gérer dans ce milieu.

Mélani Le Bris, au festival Etonnants voyageurs, avoue qu’elle ne sait pas trop encore comment gérer cette question : "On réfléchit là-dessus… Mais ça complique les choses." Aux Quais du polar, à Lyon, Hélène Fischbach admet être "encore dans l’inconnu. On attend de savoir ce que le CNL va nous attribuer…". La directrice artistique a cru comprendre que le CNL accompagnerait cette mesure la première année ; quid des suivantes ? Elle s’inquiète d’éventuelles négociations à mener avec les auteurs étrangers, leurs éditeurs ou leurs agents. Et elle espère que les éditeurs joueront un rôle d’accompagnement de ces mesures. Quais du polar ne doit pas devenir "un salon de dédicaces".

Aucune réticence en revanche au Relief (Réseau des événements littéraires et festivals), précurseur dans le domaine de la professionnalisation du secteur, dont le dernier communiqué débute ainsi : "Evidemment qu’il faut rémunérer les auteurs, il serait indécent de ne pas le faire." Pour l’un de ses fondateurs, Olivier Chaudenson (Correspondances de Manosque, Maison de la poésie), le nouveau système peut même être "vertueux" : inviter moins pour choisir mieux. M. P.

Voir ici la liste des manifestations de 2016 à télécharger.

(1) Voir "Salons du livre : subventions sous condition", LH 1058, du 16.10.2015, p. 33.






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités