Bande dessinée

"Elise et les Nouveaux Partisans", album publié par Delcourt, censuré en Allemagne

"Elise et les Nouveaux Partisans", album publié par Delcourt, censuré en Allemagne

Elise et les Nouveaux Partisans aborde le combat d'une jeune femme pendant Mai 68. - Photo Delcourt

"Elise et les Nouveaux Partisans", album publié par Delcourt, censuré en Allemagne

La bande dessinée de Dominique Grange et Tardi ne sera pas éditée en allemand chez Carlsen en raison d'une phrase dans sa postface. Delcourt, qui publie la BD en français, évoque une « censure absurde et indigne ». 

J’achète l’article 1.5 €

Par Léon Cattan ,
Créé le 24.01.2023 à 15h16 ,
Mis à jour le 24.01.2023 à 19h00

En Allemagne, la mise en vente de l'album Elise et les Nouveaux Partisans de Dominique Grange et Tardi, publié initialement en français chez Delcourt, n'aura pas lieu. Les éditions Carlsen, qui devaient la publier le 16 janvier, ont fait volte face, invoquant une phrase de la postface rédigée par l'auteur.

La voici :  « Je continuerai donc de soutenir, de ma voix et de mes chansons, toutes les formes de résistance au libéralisme, à l’impérialisme et à la tyrannie des régimes dictatoriaux… et de réaffirmer toujours ma solidarité avec la résistance exemplaire du peuple palestinien depuis 70 ans, contre l’occupation et l’apartheid ». Publié en 2021 aux éditions Delcourt, l'album raconte de manière romancée le parcours de Dominique Grange militante maoïste il y a un demi-siècle, dessiné par son mari Jacques Tardi.

L'ouvrage devait arriver dans les librairies allemandes le 16 janvier. Mais « sans que les auteurs, ni les Editions Delcourt n'en soient prévenues, cette parution a été annulée en dernière minute », a expliqué l'éditeur français dans un communiqué.

Une "censure absurde et indigne", pour Delcourt  

Dans un communiqué, Carlsen explique avoir voulu éviter de se retrouver dans « l'inextricable débat BDS (pour "Boycott, désinvestissement et sanctions", une campagne visant au boycott d'Israël, ndlr), dans lequel en tant que maison d'édition, nous ne voulions pas prendre position ».

Interrogées par l'AFP, les éditions Carlsen ont confirmé que ce mot d'"apartheid" était à l'origine du problème.

« Nous sommes toujours convaincus de la qualité de l'histoire de Dominique Grange et des illustrations de Jacques Tardi, et regrettons que concernant la postface, nous n'ayons pas fait les vérifications suffisamment attentivement avant d'annoncer la publication », a expliqué une porte-parole.

Delcourt, de son côté, parle de censure. « Les éditions Delcourt se joignent aux auteurs pour condamner cette censure absurde et indigne, puisque les propos tenus par Dominique Grange n’engagent qu’elle et non l’éditeur », peut-on lire dans un communiqué transmis à Livres Hebdo. L'éditeur français est rejoint par le traducteur allemand de la bande dessinée, Uli Pröfrock, qui s'est engagé à ne plus travailler avec les éditions Carlsen dans le futur. 

Dominique Grange, interrogée par l'AFP, s'est dite "blessée".

« Nous, on le vit comme une censure. On n'a rien su: on l'a appris par un lecteur qui avait commandé le livre et à qui son libraire a annoncé qu'il n'allait pas paraître. C'est pour le moins grossier », a-t-elle déclaré.

« La BD a été publiée en italien, en espagnol, en catalan, en portugais, et elle va l'être bientôt aux États-Unis. À chaque fois sans problème. C'est d'autant plus triste qu'il y a en Allemagne beaucoup de lecteurs potentiels, engagés comme nous dans ces combats anti-impérialistes des années 60-70 », a-t-elle ajouté.

Les dernières
actualités