Clermont-Ferrand

Face aux pertes financières, la Librairie des Volcans arrête le "Click & Collect"

Librairie Les Volcans, le 29 octobre 2020 - Photo LIBRAIRIE LES VOLCANS (FACEBOOK)

Face aux pertes financières, la Librairie des Volcans arrête le "Click & Collect"

"Pour assurer un service public, on a accepté de travailler en perdant des sommes considérables, maintenant il est préférable de fermer", témoigne Oliver Cuelhe, employé de la Librairie Les Volcans à Clermond-Ferrand.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 13.11.2020 à 17h05,
Mis à jour le 13.11.2020 à 18h00

Situé à Clermond-Ferrand, l'établissement a annoncé le vendredi 13 novembre l'arrêt de son service de "Click & Collect" dans une lettre de la gérante Martine Lebeau. "Pour assurer un service public, on a accepté de travailler en perdant des sommes considérables, maintenant il est préférable de fermer", témoigne Oliver Cuelhe, responsable de la communication et de l'évènementiel à la Librairie Les Volcans.

Le service de retrait de commandes a été mis en place le 4 novembre, quelques jours après l'annonce d'un second reconfinement par le gouvernement obligeant les librairies a fermé. "Les clients étaient demandeurs et c'était ok pour nous de le faire pour une dizaine de jours avec l'espoir d'ouvrir le 16 novembre", raconte Oliver Cuelhe. Malgré les attentes d'une partie du monde du livre, le Premier ministre Jean Castex a confirmé jeudi 12 novembre la fermeture pour au moins deux semaines encore des petits commerces.

"Le Click & Collect fonctionne plutôt pour les petites structures.", déclare Olivier Cuelhe. Sous le statut de coopérative, la Librairie les Volcans reçoit en temps normal 200 personnes dans ses 2500m2, à l'heure de l'ouverture, selon le libraire. Les conditions sanitaires qui limitent à une personne dans le magasin réduit considérablement le flux de clients. "En cinq jours sur une plage horaire de 13h à 19h, on a fait un chiffre équivalent à 2h de librairie en temps normaux", résume-t-il.

Se préparer pour la réouverture

"Vous avez été nombreux à nous passer des commandes, plusieurs centaines par jour. Et malgré votre soutien, les ventes réalisées ne couvrent qu’à moitié les salaires du personnel nécessaire à ce travail de traitement en off des commandes", écrit dans sa lettre Martine Lebeau. A l'approche des périodes de fête Olivier Cuelhe dit avoir "un sentiment de déception car novembre et décembre sont des mois très importants et le mois de novembre est déjà sacrifié".

L'équipe dit se préparer au mois de décembre avec l'espoir d'une réouverture. "La librairie est un lieu tactile, on veut que les gens soient là, l'humain est ce que nous privilégions, on préfère donc attendre", déclare le responsable de communication. Pour l'instant, la librairie sera encore ouverte pour le retrait des commandes déjà passées le vendredi 13 novembre de 13h à 19h, samedi 14 de 10h à 18h et lundi 16 de 10h à 19h.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités