Franck Riester remplace Françoise Nyssen à la Culture | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 16.10.2018 à 09h49 (mis à jour le 16.10.2018 à 12h37) Politique

Franck Riester remplace Françoise Nyssen à la Culture

Franck Riester, ministre de la Culture.

Le remaniement gouvernemental dévoilé le 16 octobre a touché le ministère de la Culture, où l'éditrice Françoise Nyssen est remplacée par le député proche de Bruno Le Maire, Franck Riester.

Le gouvernement d'Edouard Philippe a été remanié par communiqué. On ne compte pas seulement des nouveaux noms mais aussi de nouvelles dénominations de portefeuille. Ainsi Jean-Michel Blanquer devient ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, auquel on a adjoint le député Gabriel Attal en tant que Secrétaire d'Etat.

Jacques Mézard, Stéphane Travert, Delphine Gény-Stephann et surtout Françoise Nyssen quittent le gouvernement. 

Franck Riester devient ministre de la Culture. Cet élu francilien, député de Coulommiers depuis 2007, proche de Bruno Le Maire, est le président du petit parti Agir (droite centriste), depuis son exclusion du parti Les Républicains l'an dernier.

En tant que député, il s'est fait remarquer en étant rapporteur du projet de loi Hadopi sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Il a aussi rédigé un rapport sur la création musicale et diversité à l’ère numérique. Spécialiste du secteur de la Communication et du Numérique, il avait aussi pris position en faveur d'un rassemblement des sociétés de l'audiovisuel public en un groupe unique, stratégie validée par le gouvernement. Enfin, il a été secrétaire national à la communication de son ancien parti.

Carrière diesel

Né le 3 janvier 1974, premier élu de droite à avoir assumé son homosexualité, amateur d'histoire, Franck Riester s'est souvent distingué de ses collègues de l'UMP puis de Les républicains, notamment sur les questions sociétales. Il est réputé connaisseur de ses dossiers et direct dans ses relations. En choisissant ce "Macron-compatible" devenu "constructif" plutôt qu'opposant dès juin 2017, le gouvernement a opté pour un profil purement politique, même s'il n'a pas le parcours classique d'un ministre. Franck Riester est diplômé d'école de commerce, passé par un cabinet d'audit (Arthur Andersen), et a repris l'affaire familiale, un réseau de concessionnaires Peugeot, dont il a délégué la gestion, tout en conservant un œil sur les embauches.

Il aura parmi les chantiers les plus urgents à gérer l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques, la grande réforme de l'audiovisuel public, et la mise en place du "Pass Culture". Le président de la République et le Premier ministre ont bien insisté: des changements de têtes et de périmètres, mais pas de changements de politique.

Quelques figures anciennes du Parti socialiste ou de l'actuel Modem ont réussi à obtenir d'importants ministères: Christophe Castaner (Intérieur), Jacqueline Gourault (Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales), Didier Guillaume (Agriculture et Alimentation) ou encore Marc Fesneau (Relations avec le Parlement).

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre