Résultats financiers

Grâce à l’édition, Lagardère résiste au premier semestre

Le bâtiment Hachette à Vanves - Photo LUC BOEGLY

Grâce à l’édition, Lagardère résiste au premier semestre

La branche édition de Lagardère, Lagardère Publishing (Hachette livre), affiche un chiffre d’affaires en croissance de 18,7 % au premier semestre 2021 et connaît son meilleur résultat opérationnel depuis dix ans.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 26.07.2021 à 19h44,
Mis à jour le 27.07.2021 à 09h49

Grâce à la bonne santé de sa branche édition, le groupe Lagardère réduit ses pertes au premier semestre 2021, indiquent les résultats financiers du groupe publiés lundi 26 juillet en fin de journée. Sur le premier semestre, le chiffre d’affaires total s’établit à 2 076 millions d’euros (+5 %) et le groupe enregistre une perte de 171 millions d’euros, après une perte de 422 millions un an plus tôt. 

Le résultat opérationnel (résop) redevient positif et s’établit à 3 millions d’euros, en forte progression de 221 millions d’euros (–218 millions d’euros au premier semestre 2020). Surtout, la branche édition (Lagardère publishing, Hachette livre) affiche des performances historiques avec un chiffre d’affaires en croissance de 18,7 % et un résultat opérationnel de 110 millions d’euros, chiffre le plus haut depuis dix ans. En comparaison, à la même période en 2020, Hachette livre enregistrait un résultat opérationnel de 27 millions d’euros. Les activités de ventes en gares et aéroports (Lagardère travel retail) voient elles leur résultat opérationnel s’améliorer, passant de –209 à –96 millions d’euros.

Dynamisme de l’activité

En 2021, la direction du groupe Lagardère prévoit ainsi une marge de plus de 10 % pour la branche édition. "La profitabilité de la branche est portée par le mix favorable dans le contexte actuel, ainsi, Lagardère Publishing attend une marge opérationnelle légèrement supérieure à 10 % pour l’année 2021", peut-on lire dans un communiqué envoyé lundi 26 juillet. La croissance de la branche édition a été "tirée par le dynamisme de l’activité et la part toujours élevée des ventes en e-commerce, ainsi que par un mix format favorable. La branche poursuit par ailleurs les mesures d’économies déployées en 2020", ajoute le communiqué.

"Le groupe Lagardère poursuit sa trajectoire de redressement malgré un contexte incertain lié au Covid et améliore sa profitabilité et sa génération de trésorerie. Il démontre ainsi la pertinence de son modèle stratégique basé sur la complémentarité de ses activités et son efficacité opérationnelle", commente plus généralement la direction du groupe dans son communiqué de presse.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités