Rentrée d'hiver 2022

Jean-Christophe Brisard, « Le dernier Mandchou » (Fayard) :Traître, ou héros ?

JC-Brisard - Photo © Colin Usher

Jean-Christophe Brisard, « Le dernier Mandchou » (Fayard) :Traître, ou héros ?

Jean-Christophe Brisard reconstitue le parcours chaotique du diplomate chinois controversé Wang Tifu. Tirage à 3500 exemplaires.

J’achète l’article 1.5 €

Par Jean-Claude Perrier ,
Créé le 16.12.2021 à 17h24

Journaliste d'investigation politique, documentariste, spécialiste des dictatures, Jean-Christophe Brisard consacre un livre à l'un des personnages les plus infréquentables (mais aussi les plus méconnus), d'un XXe siècle qui n'en manque pourtant pas, Wang Tifu (1911-2001). Chinois né à Harbin, en Mandchourie, il a d'abord servi le Kuomintang et Sun Yat-sen, puis été diplomate au Mandchoukouo, ce pseudo-État chinois bricolé par les Japonais de 1931 à 1945, avec à sa tête Puyi, le dernier empereur fantoche. C'est lui qui envoie M. Wang à Berlin, où il établira des relations fort étroites avec Hitler et les nazis. Là se place l'épisode le plus controversé de son parcours chaotique : fut-il un diplomate complaisant, ou bien profita-t-il de sa position pour donner des visas à de nombreux Juifs allemands ? On l'ignore toujours. Par la suite, il passera du goulag russe aux camps de rééducation chinois, avant de se muer en zélateur du maoïsme... Le miracle, c'est qu'il soit mort dans son lit, à Harbin, même pauvre et oublié, à 90 ans !

Brisard a utilisé pour son travail des documents de première main, archives secrètes russes pas encore totalement déclassifiées, ou encore les propres mémoires de Wang Tifu, Souvenirs du diplomate marionnette mandchou (1988, non traduits, et largement écrits sous contrôle de la censure d'État). Quant à la forme, il a choisi celle des entretiens imaginaires, où Wang Tifu se raconte, sans fard. C'est à la fois passionnant et glaçant.

Jean-Christophe Brisard
Le dernier Mandchou
Fayard
Tirage: 3 500 ex.
Prix: 20,90 € ; 300 p.
ISBN: 9782213718378

Les dernières
actualités