réactions

La mort de l'économiste Daniel Cohen suscite de nombreux hommages

Albin Michel - Géraldine Aresteanu

La mort de l'économiste Daniel Cohen suscite de nombreux hommages

Qu'elles soient du monde du livre, universitaire ou politique, de nombreuses personnalités ont tenu à saluer la mémoire de l'un des plus célèbres économistes français disparu dimanche 20 août à 70 ans.

Par Adriano Tiniscopa,
avec AFP Créé le 21.08.2023 à 18h19 ,
Mis à jour le 22.08.2023 à 13h04

Économiste spécialiste de la dette, contributeur régulier au sein de la presse, professeur à l'École normale supérieure (ENS), visage connu du grand public en France et pédagogue reconnu, Daniel Cohen est décédé à l'âge de 70 ans dimanche 20 août des suites d'une maladie du sang. De nombreuses personnalités politiques, intellectuelles et du monde du livre lui ont rendu hommage.

 

  • Les éditions Albin Michel, chez qui l'économiste a fait paraître son dernier ouvrage Homo numericus. La « civilisation » qui vient (2022), ont rendu hommage dans un communiqué à un « Penseur brillant, engagé, c'était aussi un homme lumineux et attachant, qui savait comme personne transmettre son savoir et ouvrir de nouveaux horizons à travers chacun de ses livres. Tous ceux, dans les différents services de la maison, qui l’ont côtoyé ont été sous le charme de sa curiosité, de sa vivacité d’esprit et de sa simplicité. »

 

  • Le directeur éditorial d'Albin Michel, Alexandre Wickham, ami et éditeur du défunt, explique à Livres Hebdo avoir déjà travaillé avec des économistes, mais « Daniel Cohen était le seul qui avait en tête le plaisir du lecteur, il utilisait la littérature comme manière de l'entraîner ». « C'était un pur intellectuel, agrégé et diplômé de l'ENS, mais il parlait aussi des sujets qui faisaient référence pour les gens, à l'instar du crédit », poursuit-il.

 

  • Le président Emmanuel Macron a salué sur son compte X (anciennement Twitter) « un professeur. Un homme d’idéal et de transmission. De débats et d’engagement. Nous perdons un grand intellectuel, un économiste qui fit rayonner notre recherche française, un humaniste sincère ».

 

  • La Première ministre Élisabeth Borne a fait savoir sa « tristesse » en apprenant la disparition de Daniel Cohen, dont la « vision de l’économie française et des grandes révolutions notamment numérique manqueront au débat public ».

 

  • Daniel Cohen était « l'un des plus grands intellectuels, économistes, animé par toutes les inquiétudes et la science du moment, quelqu'un d'irremplaçable », a témoigné auprès de l'AFP Frédéric Worms, directeur de l'ENS. Ce dernier a également loué son « énergie communicative » qui « a formé des générations d’élèves de l’École normale supérieure et de nombreux chercheurs, leur transmettant le goût d’une discipline économique en dialogue avec toutes les sciences sociales, humaniste et ouverte sur le monde ».

 

  • Dans les colonnes du Monde, l'historien et philosophe Michel Marian explique avoir partagé avec Daniel Cohen « la même passion pour les romans de Kundera, de Garcia Marquez ou de Vargas Llosa, où se mêlaient politique et littérature ».

 

  • L'économiste Thomas Piketty, spécialiste des inégalités économiques, a expliqué à France Inter que Daniel Cohen était un professeur qui « a aidé beaucoup d'entre nous à sortir d'une certaine forme d'académisme de l'économie se complaisant dans la technique et les modèles mathématiques ». « Il avait une envergure internationale et une connaissance des modèles et théories les plus récents », mais n'était pas « dans le culte du passé et des Trente Glorieuses. Il allait regarder Internet et les technologies numériques, avec un besoin de régulation politique et de cadre institutionnel. »

 

  • Son ancienne élève, l'économiste renommée et autrice Julia Cagé, a rendu hommage dans Libération à « un passeur d’idées – et d’enthousiasme. Il a formé et amené aux sciences économiques et sociales des générations entières d’étudiants (Philippe Askenazy, Maya Bacache, Esther Duflo (ndlr : prix Nobel d'économie 2019), Pascaline Dupas, Camille Landais, Gabriel Zucman, etc. pour n’en citer que quelques-uns). Pédagogue hors pair, son enseignement fascinait, qu’il s’agisse d’une simple introduction à l’économie ou de systèmes d’équations beaucoup plus complexes qui font le délice des macro-économistes. »

 

  • L'éditeur Audiolib sur X : « Nous apprenons avec une grande tristesse la mort de l'économiste Daniel Cohen, notamment auteur de #HomoNumericus. Toutes nos condoléances à ses proches. »

 

  • L'économiste Thomas Porcher a expliqué sur X avoir lu ses livres étant étudiant et avoir finalement eu « la chance de débattre avec lui aux bibliothèques idéales à Strasbourg en 2018 ». « J'avais rencontré un homme cultivé et sympathique. Pensées à sa famille et ses proches », a-t-il conclu dans son tweet.

 

  • Professeur à Sciences po, auteur de Le XXIe siècle du christianisme (Cerf/Poche, 2023), Dominique Reynié a salué « la mémoire du grand universitaire. Il appartient à cette lignée d’économistes qui, à partir de leur science initiale, nous éclairent sur la société tout entière. Son attachement à la liberté de penser manquera à nos débats ».

Les dernières
actualités