Parution

La mythomane du Bataclan démasquée par Alexandre Kauffmann

Le Bataclan - Photo WIKICOMMONS

La mythomane du Bataclan démasquée par Alexandre Kauffmann

Goutte d'or publie le 6 mai La mythomane du Bataclan, une enquête d'Alexandre Kauffmann sur "Florence", fausse victime de l'attentat survenu le 13 novembre 2015 au Bataclan.

Par Isabel Contreras,
Créé le 05.05.2021 à 17h53,
Mis à jour le 05.05.2021 à 18h00

Qui se cache derrière le pseudo "Flo Kitty" sur Facebook ? C'est la question à laquelle a répondu Alexandre Kauffmann dans La mythomane du Bataclan, à paraître le 6 mai chez Goutte d'or. Le journaliste revient sur le parcours de "Florence" alias "Flo Kitty", une fausse victime des attentats du 13 novembre 2015. Première salariée de l'association de victimes Life for Paris, elle a joué plusieurs rôles et enchaîné les mensonges.

Tiré à 9000 exemplaires, l'ouvrage revient sur cette arnaque tout en dressant le portrait troublant de cette affabulatrice. En remontant le fil, le journaliste finit par expliquer l'origine de sa mythomanie. Alexandre Kauffmann illustre ainsi un phénomène: au moins quatorze "fausses victimes" ont été condamnées par la justice depuis 2015. Toutes ont prétendu avoir été présentes dans la salle de concert parisienne afin d'empocher les indemnisations du Fonds de garantie des victimes.

Adeptes de "littérature d'immersion"

Goutte d'or publie à nouveau une enquête choc. Après Flic: un journaliste a infiltré la police de Valentin Gendrot, paru en septembre 2020, la jeune maison d'édition parisienne redonne la parole à Alexandre Kauffmann. Ce journaliste indépendant avait publié en 2018 Surdose, où il rendait compte d'une année d'immersion au sein de la brigade qui enquête sur les morts par overdose à Paris.

La maison définit sa ligne éditoriale par "littérature d'immersion" et publie en moyenne trois ouvrages par an.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités