La réalité virtuelle entre en bibliothèque | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 28.04.2017 Jeux vidéo

La réalité virtuelle entre en bibliothèque

Depuis janvier, la médiathèque Federico-Fellini à Montpellier s’est équipée de deux casques immersifs qui remportent un franc succès. - Photo MÉDIATHÈQUES DE MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE

Très appréciée depuis quelques années par les "gamers", la réalité virtuelle fait son entrée dans les bibliothèques. Depuis janvier, la médiathèque Federico-Fellini, à Montpellier, s’est équipée de deux casques immersifs, le Sony PS4 VR et le casque HTC Vive. "Ces casques permettent au joueur de voyager dans des mondes imaginaires en trois dimensions particulièrement surprenants de réalisme, et d’interagir avec cet environnement à l’aide de capteurs sensoriels", explique Gilles Gudin de Vallerin, directeur des médiathèques et du livre de Montpellier Méditerranée Métropole.

La médiathèque Fellini, qui dispose d’un espace jeu vidéo déjà équipé de seize consoles de dernière génération et de six ordinateurs PC gaming pour le jeu en réseau, propose des animations thématiques tous les mercredis après-midi pour faire découvrir aux usagers la réalité virtuelle. "La personne qui porte un casque de réalité virtuelle est en immersion, elle ne voit pas ce qui se passe hors du casque, poursuit le directeur. Ces séances de jeu nécessitent donc une vigilance particulière de la part du bibliothécaire car les joueurs peuvent avoir des réactions inattendues ou des réflexes spontanés." Depuis leur lancement, ces séances font un carton, avec 120 personnes accueillies chaque mercredi et un taux d’occupation de 100 %. Cette offre est également déployée sur l’ensemble du réseau des médiathèques de la métropole avec deux casques Sony qui tournent dans les établissements et qui donnent lieu à des animations intégrées à la programmation culturelle régulière.

La médiathèque Manufacture, à Nancy, propose elle aussi depuis l’année dernière, et avec le même succès, un casque Sony PS4. Les usagers peuvent s’initier au cours de séances encadrées les mercredis après-midi dans l’espace numérique de la bibliothèque ou lors de démonstrations dans le hall. La bibliothèque prévoit également de l’utiliser pour ses actions culturelles hors les murs, notamment celles qu’elle mène au centre pénitentiaire, ou encore auprès du public étudiant. "C’est un outil qui montre la dimension innovante de la bibliothèque, souligne Malik Diallo, chargé des projets numériques dans le réseau des bibliothèques de Nancy. Cela fait partie de notre rôle de créer la surprise et d’offrir aux gens la possibilité de vivre des expériences inédites."

Véronique Heurtematte

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre