"La séparation" de Sophia de Séguin chez Le Tripode | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 30.12.2019 à 10h00 Un premier roman par jour

"La séparation" de Sophia de Séguin chez Le Tripode

Sophia de Séguin - Photo TOM ROLLIN/LE TRIPODE

Pendant les vacances de Noël, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée d’hiver. Avec La séparation, à paraître au Tripode, Sophia de Séguin livre le journal d'une jeune fille de 25 ans après une rupture amoureuse.

"Lorsque, trois fois par jour, passe dans le couloir étroit du septième étage ce type, un Polonais, que j’aime bien d’ailleurs, on se salue. C’est lui qui fume à la fenêtre donnant sur la cour, torse nu, blouson pourri, chaussettes blanches."

C'est par ces lignes que débute La séparation, premier roman de Sophia de Séguin que Le Tripode publiera le 2 janvier dans lequel elle raconte sans tabou sa rupture avec Adrien, avec qui elle est restée cinq ans.

"L'existence de ce premier roman ne nous a été révélée que par accident ; l’humour tragique de certaines pages, la beauté crue d’autres nous ont fait espérer qu’elles soient publiées. L’auteur y a consenti, précisant tou-tefois que ces pensées étaient partiales et, désormais, d’un autre monde" avertit l'éditeur en préambule du texte.

"L'écriture introspective accueille cette obstination orgueilleuse, ce dépit, cette forme de chagrin en colère prompt à voir partout la "bêtise" des gens, des situations, des sentiments" analyse Véronique Rossignol dans son avant-critique parue dans le numéro du 13 décembre.

Après une première carrière en tant que prof de lettres, Sophia de Séguin a décidé de se reconvertir dans le numérique en suivant une formation labellisée GEN à l'école 42. A la sortie de l'école, elle exerce diverses fonctions dans le domaine avant de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale en co-créant la start-up l'OVNI.
 
close

S’abonner à #La Lettre