Crise sanitaire

L'Adelc engage 5 millions d'euros pour les librairies

Didier Grevel, délégué général de l'Adelc, aux RNL, en 2013.

L'Adelc engage 5 millions d'euros pour les librairies

Dans un courrier au président du Syndicat de la librairie française, le secrétaire général de l'Association pour le développement de la librairie de création, Didier Grevel, détaille un dispositif exceptionnel de prise en charge des charges externes des librairies pendant toute la durée du confinement.

Par Fabrice Piault,
Créé le 02.04.2020 à 18h47,
Mis à jour le 02.04.2020 à 19h20

L'Association pour le développement de la librairie de création (Adelc) va mettre en place à l'intention des librairies un « dispositif exceptionnel lié à la crise sanitaire » et qui prévoit la « prise en charge de la totalité des charges externes pendant toute la durée du confinement », annonce son secrétaire général, Didier Grevel, jeudi 2 avril dans un courrier détaillant le dispositif.

Adressé au président du Syndicat de la librairie française (SLF), Xavier Moni, et communiqué à Livres Hebdo, ce courrier précise que « l’Adelc pourrait, en fonction des dossiers, de leur nombre, et de la durée du confinement engager jusqu’à cinq millions d'euros dans cette opération », adaptée à trois hypothèses de confinement de 45, 60 ou même 75 jours.

Dispositif complétant les mécanismes en place

Didier Grevel indique que le dispositif est « d’abord ouvert aux librairies dans lesquelles l’Adelc est, et, a été associée ». Cependant, « une partie de l’aide pour certaines libraires pourra être apportée à titre exceptionnel sous forme de subvention tenant compte de leur capacité de remboursement, de leur importance sur le territoire et de leur qualité de travail de l’assortiment ».

Le dispositif annoncé vient compléter l'annonce faite par l'Adelc, dès le 16 mars, d'un « gel de tous les remboursements des librairies pour six mois », souligne Didier Grevel. Rappelant que différents mécanismes ont déjà été mis en place pour « les achats de livres, les charges de personnel, les remboursements d’emprunt, les échéances fiscales et sociales », le secrétaire général de l'Adelc note que les charges externes « ne sont pas concernées » par ces mécanismes. « Il apparaît que c’est à ce niveau que l’intervention de l’Adelc sera la plus immédiatement déterminante », écrit-il.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités