Crise économique

L’appel à l’aide de la Maison des écrivains et de la littérature

Festival littéraire en ligne du 4 au 6 mars 2021

L’appel à l’aide de la Maison des écrivains et de la littérature

En difficultés financières, la Maison des écrivains et de la littérature en appelle aux dons et alerte les pouvoirs publics sur sa situation.

J’achète l’article 1.5 €

Par Charles Knappek ,
Créé le 23.03.2021 à 16h13

Mauvaise passe pour la Maison des écrivains et de la littérature (Mél), à Paris. L’association, qui s’est donné pour mission de fédérer, défendre et représenter les écrivains et qui organise régulièrement manifestations et rencontres en milieu scolaire, risque la cessation de paiement d’ici la fin de l’année 2021. En cause, « des restrictions de subventions qui sont intervenues année après année et qui continuent », dénonce la Mél dans un message publié sur son site Internet.

La Mél, qui dépendait du Centre national du livre (CNL) jusqu’en 2019, relève aujourd’hui de la Drac Île-de-France et du ministère de la Culture pour ses opérations en régions. Elle constate la baisse progressive de ses ressources depuis 2017. Alors qu’elle percevait plus de 700000 euros par an à la fin des années 2000, elle indique n’avoir reçu que 470000 euros en 2020 (400 000 euros de la Drac Île-de-France et 70000 euros du ministère de la Culture).

« Nous percevons beaucoup de subventions en Île-de-France car nous avons remporté plusieurs marchés comme le Prix des lycéens ou le Prix des apprentis, explique Sylvie Gouttebaron, directrice de la Mél. Mais en réalité nous intervenons beaucoup plus en régions et nous manquons de financements pour ces actions. »

"Survivre"

Chaque année, la Mél finance notamment à parité les interventions en établissements scolaires de quelque 300 à 400 écrivains, mais ne perçoit pour cela aucune aide du ministère de l’Éducation nationale. L’instance milite ainsi pour la mise en place d’une convention tripartite avec les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale. Elle demande aussi un accompagnement du ministère de la Culture pour l’aider à travailler avec les Dracs en régions.

Dans cette attente, et alors qu’elle redoute de ne plus pouvoir payer les salaires de ses 11 salariés à partir d’octobre 2021, la Mél a donc lancé un appel aux dons et orchestre actuellement une campagne de recrutement de nouveaux adhérents.

Du 4 au 6 mars 2021, l’organisation au théâtre du Vieux-Colombier, à Paris, de la 13e édition du festival « Littérature Enjeux contemporains », dont le thème était ironiquement intitulé "Survivre", a déjà offert l’occasion à Jean-Yves Masson, président de la Mél, d’en appeler à la générosité du public. Lors de son intervention en ouverture du festival, Jean-Yves Masson a lu un manifeste intitulé « La littérature est inadaptable », signé par l’ensemble du conseil d’administration de l’association.

Les dernières
actualités