Numérique

L’autoédition rayonne sur Amazon

L’autoédition rayonne sur Amazon

Alexandre Jardin remet un chèque de 10 000 euros à Charlotte Deleval, 7e lauréate du prix des Plumes francophones. - Photo Livres Hebdo

L’autoédition rayonne sur Amazon

Organisé par Amazon dans le cadre de son service d’autoédition Kindle Direct Publishing, le concours d’écriture des Plumes francophones a récompensé Charlotte Deleval pour son roman Les bannis. Les premières pierres. Plus de 1 500 auteurs étaient candidats à ce prix doté de 10 000 euros.

J’achète l’article 1.5 €

Par Charles Knappek,
Créé le 18.11.2022 à 09h49 ,
Mis à jour le 18.11.2022 à 15h45

L’autrice autoéditée Charlotte Deleval est le 7e vainqueur du prix des Plumes francophones, organisé par Amazon. Son roman Les bannis. Les premières pierres l’a emporté devant les textes de 1 500 candidats issus de 37 pays. La lauréate a reçu un chèque de 10 000 euros des mains d’Alexandre Jardin, président d’un jury qui comprenait également plusieurs auteurs primés lors des éditions précédentes. Conçues comme un instrument de promotion de l’autoédition, les Plumes francophones sont ouvertes à tout auteur publiant sur Kindle Direct Publishing (KDP), le service d’autoédition d’Amazon.

70 % de royalties 

Si le géant du e-commerce ne communique pas sur le nombre de livres autoédités en France, de plus en plus d’auteurs optent pour ce mode de diffusion et de distribution, qui leur permet de toucher jusqu’à 70 % de royalties sur leurs ventes (en version numérique). À l’échelle européenne, « plusieurs centaines d’auteurs ont gagné plus de 100 000 euros grâce à la vente de leurs livres en 2022, a confié à Livres Hebdo Géraldine Codron, responsable catégorie livres d’Amazon France. Il est tout à fait possible de vivre de l’autoédition aujourd’hui. »

La lecture de livres autoédités connaît également un essor notable sur Amazon : un quart des livres du top 100 des ventes du libraire en ligne sont l’œuvre d’auteurs sans maison d’édition. Pour les accompagner, Amazon France ouvrira dès la fin novembre un service d’impression à la demande (POD, pour print on demand en anglais) sur son site logistique de Brétigny-sur-Orge. Initialement annoncée pour début novembre, l’inauguration de la POD avait ensuite été repoussée à courant 2023. Amazon a finalement trouvé les moyens de lancer son service plus tôt que prévu. Jusqu’à présent, l’entreprise s’appuyait sur des sites de POD basés au Royaume-Uni, en Italie et en Allemagne pour imprimer les livres des auteurs français.

Vers la BD et le manga autoédités ? 

Fortes du succès de cette 7e édition, les Plumes francophones pourraient prochainement s’ouvrir à de nouvelles catégories de création littéraire. « La création d’une catégorie dédiée à la BD et au manga fait partie de nos pistes de réflexion », a confié Géraldine Codron. Quant à Charlotte Deleval, la lauréate de cette année, elle bénéficiera d'un accompagnement et d'une mise en avant de son roman sur les supports d'Amazon. Avant de recevoir son prix, la jeune autrice n'avait vendu que 300 exemplaires des Bannis.

 

Les dernières
actualités