Edition

Le double anniversaire Brassens

Georges Brassens, en 1966. - Photo © ROGER PIC

Le double anniversaire Brassens

40 ans après son décès, et cent ans après sa naissance, Georges Brassens reste l'une des figures emblématiques de la chanson française grâce à des succès atemporels et souvent repris comme Chanson pour l'Auvergnat, La Mauvaise Réputation, Le Gorille, Les Amoureux des bancs publics ou Les Copains d'abord.

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek, Vincy Thomas,
Créé le 21.10.2021 à 08h30,
Mis à jour le 21.10.2021 à 10h51

Octobre 2021 marque à la fois le centenaire de la naissance de Georges Brassens et les 40 ans de sa disparition. Un double anniversaire que les éditeurs ne se font pas faute de manquer : une quinzaine de titres paraissent à l'automne pour rendre hommage à l'homme à la pipe : Seghers publie le livre-album Brassens a 100 ans, de Sophie Delassein, qui réunit les témoignages de musiciens revendiquant l'influence de Georges Brassens. Avec en illustration des photographies de Robert Doisneau, Agathe Fallet publie aux Équateurs Brassens : des souvenirs trop beaux pour moi, qui retrace l'amitié profonde entre le chansonnier et son mari, l'écrivain René Fallet. Héran, de son côté, compile cent de ses dessins consacrés au chanteur dans Une vie de chanson (Un point c'est tout).

Thomas Chaline dévoile les secrets de création des plus grands succès de l'artiste dans Brassens : une vie en chanson (Hugo Doc) tandis que Théophane Leroux signe la biographie Brassens à rebrousse-poil (Première Partie) à travers la double question de Dieu et de la foi. Aux enfants, La Martinière Jeunesse propose Brassens : ses plus belles chansons illustrées. Delcourt réédite de son côté l'adaptation BD de La tour des miracles, unique roman de Brassens paru en 1953. Toujours en réédition, Brassens : légende d'un poète éternel de Jean-Claude Lamy (Rocher), J'aurais pu virer malhonnête de Bernard Lonjon (Archipoche) avec une nouvelle édition augmentée ; Brassens : le libertaire de la chanson de Clémentine Deroudille (Gallimard), en version poche illsutrée, et le beau-livre Brassens me disait de Mario Poletti (Flammarion) animeront également les rayons des librairies.

D'autres éditeurs thématisent l'œuvre du poète à l'instar d'Ivan Perey qui raconte Le Paris de Brassens (Alexandrines) ou de Frédéeic Bories avec Georges Brassens, militant anarchiste (Mot et le reste, à paraître en janvier 2022). Fondée sur ses agendas, une reconstitution de la vie du chanteur, année après année, avec des détails sur ses activités, l'enregistrement de ses disques, ses spectacles, ses voyages et les événements concernant sa vie personnelle ou encore ses correspondances, Brassens l'enchanteur est la biographie d'une vie au jour le jour écrite par Bernard Lonjon, une fois de plus (L'archipel).

Par ailleurs, la revue Légende avait dédié son cinquième numéro, en juin, à l'artiste. Et les éditions Loubatières publieront début janvier le catalogue de l'exposition du Musée Paul Valéry à Sète, qui a lieu du 8 octobre au 31 décembre, Robert Combas chante Sète et Georges Brassens.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités