Normandie

Le Havre: Les 400 coups, une nouvelle librairie jeunesse « du côté de l'action »

Marie-Alix Dalle et Xavier de Finance, patron de la librairie Les 400 coups qui doit ouvrir, fin mai 2021, au 1 rue Édouard Herriot au Havre. - Photo XAVIER DE FINANCE

Le Havre: Les 400 coups, une nouvelle librairie jeunesse « du côté de l'action »

Au printemps 2021, Le Havre aura sa librairie spécialisée en jeunesse. Auparavant gérant d'une boutique Potemkine à Paris, Xavier de Finance y ouvre Les 400 coups avec son épouse Marie-Alix Dalle. Gardant le cap malgré la crise sanitaire, le couple a imaginé un lieu ludique où les classiques de la littérature jeunesse côtoieront jeux et matériel d'art plastique.

J’achète l’article 1.50 €

Par Souen Léger,
Créé le 23.04.2021 à 13h01,
Mis à jour le 07.05.2021 à 14h59

Elle aurait pu s'appeler Les Enfants Terribles, « déjà pris par une très belle librairie jeunesse à Nantes ». Xavier de Finance, résolument cinéphile, a finalement emprunté Les 400 coups pour baptiser la librairie jeunesse qu'il s'apprête à ouvrir au Havre, en Normandie, aux côtés de son épouse Marie-Alix Dalle

« Ce n'est pas tant un clin d'oeil au film qu'à l'expression faire les 400 coups qui évoque un lieu non-conformiste, du côté de l'action et du plaisir, sans l'aspect parfois scolaire du livre pour enfants », raconte Xavier de Finance, heureux de  « relier littérature, cinéma et enfance », ses trois univers de prédilection. A 37 ans, cet ingénieur de formation découvre le métier de libraire, mais pas celui de commerçant. Gérant d'une boutique Potemkine à Paris entre 2011 et 2018, il a en effet accompagné le développement de ce temple du 7e art.  « Petit à petit, on a créé un véritable commerce culturel autour du cinéma avec des DVDs, un rayon livres, un petit café », détaille-t-il. 

Seule librairie jeunesse du Havre

Parisien depuis plusieurs années, le couple, qui a désormais trois petites filles, rêve d'espace et de « créer un projet à deux, ailleurs ». L'activité de libraire, tout comme la localisation, s'imposent d'eux-mêmes.  « Je me voyais bien continuer un projet de commerce culturel autour de l'enfance », explique Xavier de Finance. « Ma femme, professeure des écoles, adore le graphisme et les livres jeunesse – nous en avions déjà grâce à elle avant même d'avoir des enfants », poursuit-il. « Ça avait du sens de le faire au Havre où mon épouse est née, et où l'offre culturelle n'est pas encore saturée », estime le néo-libraire.
 
Photo ATELIER PALANCA - GAËL CHAUMONT ET LUDOVIC DUSUZEAU ARCHITECTES

 
Les 400 coups deviendra ainsi l'unique librairie spécialisée jeunesse de cette ville de 170000 habitants où plusieurs librairies ont tiré le rideau ces dernières années. En février 2020, dix-huit mois après son ouverture, Au fil des pages fermait ainsi ses portes, suivie deux mois plus tard de la librairie-papeterie Plein Ciel.  La cité portuaire compte toutefois plusieurs enseignes dédiées au livre : La Galerne, les chaînes Cultura, Fnac et France Loisirs, ainsi que deux boutiques spécialisées sur la bande dessinée.

Un lieu aussi destiné aux « Grandes Personnes »

Avec 4000 références prévues (albums, romans, BD jeunesse, manga...), le couple souhaite notamment mettre en avant les auteurs classiques de la littérature jeunesse, souvent méconnus ou mal identifiés, ainsi que des livres-objets et des livres d'art pour enfants.  « Et peut-être toucher, comme nous il y a dix ans, des adultes qui n'ont pas d'enfants », glisse Xavier de Finance, qui cite Les Grandes Personnes parmi ses éditeurs fétiches.

La librairie proposera en outre du matériel d'art plastique, de la papeterie, des jouets conçus de façon éthique, ou encore des jeux de société. « Il est intéressant de placer le livre sur le même plan que d'autres supports permettant de développer l'imaginaire », considère le libraire. Dans cet esprit, la boutique accueillera des expositions d'artistes, des ateliers manuels, des animations. « Pour commencer, une partie des ateliers sera animée par ma femme qui a étudié l'art plastique, mais l'idée est aussi de créer un lieu et un réseau ouvert aux artistes et aux associations », précise Xavier de Finance.

Une cabane de lecture en construction

Pour héberger toutes ces activités, la boutique, située au premier numéro de la rue Édouard-Herriot, à quelques pas de l'Hôtel de Ville, est en pleine transformation.  « J'ai mis beaucoup plus de temps à trouver que ce que je pensais, confie l'entrepreneur. Quand on est arrivés au Havre en 2019, il commençait à y avoir pas mal d'initiatives, si bien que le marché des locaux commerciaux était un peu tendu ». 

Accompagné par un architecte, le couple a conçu un espace accueillant pour les enfants et les parents. « Souvent, dans les commerces, on passe son temps à dire aux enfants de ne pas toucher à ceci ou à cela, on en ressort fatigué. Pour l'aménagement, nous avons donc pensé à toutes ces petites choses qui nous ont manqué en tant que parents », souligne Xavier de Finance. A l'issue des travaux, cet ancien magasin de vêtements de 76m2 offrira un atelier, convertible en espace de dessin ou de jeu, une cabane de lecture en hauteur réservée aux enfants, un espace sous les escaliers pour les plus petits, ou encore une table à langer dans les toilettes.  

Le projet, qui bénéficie d'un financement du Crédit coopératif, d'un prêt d'honneur de la CCI Seine Estuaire, de subventions via l'association Normandie Livre & Lecture et d'une aide issue de la convention tripartite CNL-Normandie-Drac, a bien failli ne pas survivre au premier confinement. « Entre mars et août 2020, on a vraiment remis le projet en question. Avec nos trois enfants à la maison, il était compliqué de se projeter et d'avancer réellement… On s'est demandé s'il était opportun d'ouvrir un lieu de rencontres et d'échanges alors qu'on fermait les commerces et qu'on portait des masques », se souvient Xavier de Finance. « Avec l'été, on s'est finalement dit que ces contraintes difficiles n'auraient qu'un temps. Surtout, nous avons vu l'attachement des gens aux commerces de proximité, aux librairies de quartier : le rôle qu'on se donnait était toujours d'actualité », poursuit le libraire qui espère ouvrir fin mai 2021 « pour se rôder durant l'été et être prêts à la rentrée ».
 

Photo ATELIER PALANCA - GAËL CHAUMONT ET LUDOVIC DUSUZEAU ARCHITECTES

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités