Le learning center sur les rails | Livres Hebdo

Vue du futur Atrium depuis le parvis. - Photo UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER

En 2018, l’université Paul-Valéry Montpellier-3 posera la première pierre de son learning center. Le projet, baptisé Atrium, a été confié à l’agence d’architectures parisienne SCAU et à Coste Architecture. Situé à l’entrée du campus, au nord de la ville, dans un quartier en plein développement urbain, l’Atrium a été conçu comme un équipement innovant "dans le rapport de l’étudiant avec son campus, mais également dans le rapport du grand public avec l’université".

Conçu comme un lieu de connexions, dans tous les sens du terme, le bâtiment rassemblera sur 15 000 m2 un hall général, des espaces d’exposition, la boutique de l’université, une salle de conférences de 150 places, une cafétéria, des espaces de coworking. Les architectes ont imaginé des ambiances différentes : au rez-de-chaussée, l’espace "Surf" sera dédié aux activités conviviales ; l’espace "Nuage" est pensé comme un lieu d’apprentissage, autonome ou collectif.

Dans le futur learning center, la fonction documentaire sera repensée en profondeur avec une offre et des services diversifiés. Il sera accessible à des horaires étendus : ouvert de 8 h 30 à 22 h en semaine, il proposera une ouverture partielle les week-ends et les nuits avec 50 % des salles de travail en accès libre.

Inscrit dans le projet, Campus, programme national en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche, ce projet d’un montant estimé à 45,2 millions d’euros TTC, est financé par l’Etat, la Région Languedoc-Roussillon, la ville et la métropole de Montpellier.

V. H.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre