FOIRE DE GUADALAJARA

Le marché du livre mexicain face à ses défis

Carlos Anaya Rosique, président de la Chambre nationale de l’industrie éditoriale mexicaine (CANIEM) - Photo PHOTO MYLENE MOULIN

Le marché du livre mexicain face à ses défis

Chantier sur la loi du prix unique en pause et chiffre d’affaires en chute libre : l’édition mexicaine en crise cherche des portes de sortie. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Mylène Moulin,
à Guadalajara,
Créé le 01.12.2016 à 15h31,
Mis à jour le 01.12.2016 à 16h00

Sale temps sur le livre au Mexique. Entamées depuis plusieurs années entre les professionnels du secteur et le ministère de la Culture (Conaculta), les négociations sur la modification de la loi sur le prix unique sont au point mort. Assommées par les charges, les libraires réclament en vain un allègement de leur fiscalité. L’élection de Donald Trump fait craindre un recul sur les accords de coopération culturelle entre le Mexique et les Etats-Unis et une baisse des échanges commerciaux entre les éditeurs mexicains et les bibliothèques américaines. Côté chiffres, le secteur accuse un net recul.

Selon la nouvelle étude statistique publiée par la Chambre nationale de l’industrie éditoriale mexicaine (CANIEM) et présentée lors de la Foire internationale du livre de Guadalajara, le chiffre d’affaires de l’édition a en effet baissé de 3,9% entre 2014 et 2015. Une enquête préliminaire portant sur le premier semestre 2016 annonce également une forte chute de la production (-4,7%) et une baisse des ventes de 6,5% pour cette année. 

Impasse

“C’est préoccupant mais nous faisons tout pour maintenir les ventes et chercher de nouvelles pistes de travail, comme par exemple se tourner vers les marchés extérieurs”, analyse Carlos Anaya Rosique, président de la CANIEM. Réaliste, l’éditeur constate que le marché mexicain se trouve dans une impasse, pas seulement économique.

Pour faciliter le partage d’expériences et fédérer les acteurs de la chaîne du livre, la CANIEM vient d’annoncer la création d’un Centre pour l’innovation et la formation professionnelle qui verra le jour en mars 2017 à Mexico. Cette nouvelle institution proposera, outre des actions de formation ciblées, un accompagnement aux professionnels dans leur recherche de solutions pour sortir de la crise ainsi que des soutiens aux projets innovants.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités