Disparition

Le musicien et chanteur Christophe "parti sans un adieu"

Christophe au prix Vaudeville, le 12 juin 2019 - Photo OLIVIER DION.

Le musicien et chanteur Christophe "parti sans un adieu"

Trois livres ont été consacrés à ce monument de la chanson française, disparu à l'âge de 74 ans.

Par Vincy Thomas,
Créé le 17.04.2020 à 11h59,
Mis à jour le 17.04.2020 à 12h00

Christophe, né Daniel Bevilacqua, l'interprète des chansons Paradis perdus, Aline, Les mots bleus, Succès fou et Beau bizarre, est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à l'âge de 74 ans des suites "d'un emphysème", une maladie pulmonaire, a indiqué à l'AFP Véronique Bevilacqua, son épouse. Il avait été hospitalisé et admis en réanimation le 26 mars dans un hôpital parisien, avant d'être transféré à Brest.

Mme Bevilacqua n'a jamais fait mention du Covid-19 dans ses communiqués et, interrogée au téléphone par l'AFP, a tenu à insister sur "l'emphysème". Le Parisien avait affirmé au moment de l'hospitalisation de Christophe que celui-ci avait été testé positif au coronavirus, ce que l'agent du chanteur n'avait pas confirmé.

Icône de la chanson française, il avait fait l'objet de quelques livres: Christophe et la voix des roses, de Michel Arouimi (Camion blanc, 2016), Christophe, portrait du dernier dandy, de Christian Eudeline (Fayard, 2014) et Christophe, le beau bizarre, d'Henry Chartier (Grimal, 2011).

Depuis le milieu des années 1960, Christophe n'avait cessé de promener sa silhouette de dandy décalé dans la chanson française. Ses influences – rock, blues et r'n'b américains – et son éclectisme musical l'ont amené à écrire des musiques élégantes et sophistiquées, passant de la variété à l'électro, collaborant avec Jean-Michel Jarre et Alain Bashung, ou composant des tubes pop pour d'autres interprètes. Cinéphile, il avait également composé quelques musiques de films, dont le récent Jeanne, de Bruno Dumont, adaptation du Jeanne d'Arc de Charles Péguy.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités