Librairie

En plein débat sur le travail dominical, Alexandre Bompard, P-DG de la Fnac depuis 2011, revendique lui aussi la possibilité d’ouvrir les magasins de la chaîne le dimanche. «Je souhaite pouvoir avoir la latitude d'ouvrir le dimanche, pas toutes les semaines, pas dans les 110 magasins de la Fnac […] mais dans les magasins où il y a une demande forte», a-t-il déclaré mercredi 30 octobre sur les ondes de BFM Radio.
 
Selon Alexandre Bompard, «80% des clients disent avoir envie d'avoir des commerces culturels ouverts le dimanche» et des salariés de la Fnac souhaitent travailler ce jour-là. En outre, le travail dominical est «le seul domaine où l’on a des accords unanimes avec nos organisations syndicales», précise-t-il.

Une piste pour affronter la concurrence
 
Le P-DG de la Fnac, qui fait aussi observer que 20% du chiffre d'affaires du distributeur en ligne américain Amazon est réalisé «du samedi 20h au lundi 8h», estime que l’ouverture dominicale serait une piste intéressante pour faire face à la concurrence des sites de ventes en ligne et amortir la contraction de ses parts de marché, notamment dans les domaines du disque et du livre.
 
Ces déclarations interviennent après que la Cour d’appel de Paris a autorisé, mardi 29 octobre, les enseignes de bricolage Leroy Merlin et Castorama à rouvrir leurs magasins le dimanche, contrairement à leur concurrent Bricorama.






Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités