Grands prix d'automne 2020

Le Renaudot 2020 pour Marie-Hélène Lafon

Marie Hélène Lafon, lauréate du Renaudot au Biblioclub de Livres Hebdo - Photo OLIVIER DION

Le Renaudot 2020 pour Marie-Hélène Lafon

Le jury a récompensé, lundi 30 novembre, Marie-Hélène Lafon pour son roman Histoire du fils (Buchet-Chastel). Dominique Fortier reçoit le Renaudot essai pour Les villes de papier (Grasset) tandis qu'Eric Roussel est distingué par le Renaudot poche pour Charles de Gaulle ("Tempus", Perrin).
 

Par Pauline Gabinari, Isabel Contreras,
Créé le 30.11.2020 à 12h50,
Mis à jour le 01.12.2020 à 13h17

Marie-Hélène Lafon a reçu le prix Renaudot 2020, lundi 30 novembre, pour son roman Histoire du fils, publié le 20 août 2020 par Buchet-Chastel. Elle succède à Sylvain Tesson récompensé pour La panthère des neiges, publié chez Gallimard. L’écrivaine, l’a emporté au 1er tour à la majorité absolue.

"C'est le choix d'une grande écrivaine contemporaine française. Une voix forte, une voix enracinée dans les territoires, une voix fidèle à son univers, aux siens. Avec un travail sur les mots exceptionnels. Avec Marie-Hélène Lafon, on écoute une belle histoire, avec des mots qui semblent gagner sur le silence", a déclaré le jury du Renaudot.

"C'est une histoire de fidélité avec mon éditrice, avec mon éditeur et les libraires. Et la fidélité ça n'a pas de prix. C'est une joie à partager", a déclaré la lauréate, Marie-Hélène Lafon. "C'est une question de nécessité et de désir qui préside dans le travail d'écriture que je conduis où il est question d'histoires infimes", a-t-elle rajouté.

Histoire du fils est une plongée dans l’existence de trois personnages, André le fils, Gabrielle la mère, Paul le père. Autour d’eux, une famille qui grandit, s’éloigne et aide. Dans ce roman, Marie-Hélène Lafon joue avec les chronologies pour saisir l’infime quotidien de chacun. Traversant les années, elle construit un dialogue sourd entre un père et son fils, anonymes malgré eux. 
 
Renaudot Essai
 
Dominique Fortier a été récompensée par le Renaudot essai pour Les villes de papier: une vie d'Emily Dickinson, paru chez Grasset. L'auteure québécoise livre une biographie romancée de la poétesse américaine née en 1830 dans le Massachusetts. Elle s'intéresse tout particulièrement à l'univers intérieur de cette femme qui mena une vie introvertie et recluse. Avec une réflexion sur les lieux réels ou rêvés.

"J'ai oublié comment on respire
", a réagi la lauréate lorsqu'elle a appris la nouvelle. 

Créé en 1926, le prix Théophraste Renaudot récompense depuis 2001 un essai. Le lauréat succède à Éric Neuhoff distingué pour (Très) cher cinéma français (Albin Michel).
 
Renaudot poche
 
Enfon, le Renaudot poche est allé à Eric Roussel pour Charles de Gaulle ("Tempus", Perrin) . L'auteur replace la vie du général de Gaulle, décédé en 1970, dans le contexte historique. Il réalise notamment une étude éclairée par des documents d'archives.
 
En 2019, le jury avait sacré Jonathan Littell avec son roman Une vieille histoire : nouvelle version (Gallimard).
 
Le jury du Renaudot, présidé cette année par Georges-Olivier Châteaureynaud, se compose de Frédéric Beigbeder, Dominique Bona, Patrick Besson, Christian Giudicelli, Franz-Olivier Giesbert, Louis Gardel, J.M.G. Le Clézio et Jean-Noël Pancrazi.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités