Médias

Le Téléphone sonne pour les libraires indépendants

Hélène Jouan - Photo FRANCE INTER

Le Téléphone sonne pour les libraires indépendants

L’émission interactive de début de soirée de France Inter cherchera à comprendre, le 23 décembre, pourquoi il faut soutenir ce commerce “pas comme les autres”.

Par Cécile Charonnat,
Créé le 19.12.2014 à 15h29,
Mis à jour le 19.12.2014 à 16h00

“Pourquoi soutenir les librairies indépendantes ?” C’est le sujet dont débattront, en direct, quatre libraires et les auditeurs de France Inter le 23 décembre lors de la plus célèbre émission interactive de la chaîne, Le Téléphone sonne, diffusée de 19h20 à 20 heures.
 
Autour de la journaliste Hélène Jouan, qui orchestrera les discussions, Matthieu de Montchalin, président du SLF et aux manettes de l’Armitière à Rouen ; Charles Kermarec, de Dialogues à Brest et fondateur du site Leslibraires.fr ; Marie-Pierre Oswlaski, qui a créé cet été La Charpente à Douai et Magali Kegosien, de la librairie jeunesse Matoulu à Melle (Deux-Sèvres) répondront aux questions et témoignages des auditeurs.
 
L’idée nous est venue lorsque nous avons vu que le livre était, cette année, le cadeau le plus attendu par les Français, précise Hélène Jouan. Et il nous a semblé que les libraires, engagés pour certains dans une lutte pour leur survie économique, étaient décidément les mieux placés pour défendre cet objet culturel et expliquer comment ils pratiquent leur métier.”
 
Ce sera également l’occasion, à 24 heures du réveillon, de suggérer aux retardataires les derniers coups de cœur à déposer au pied du sapin, et de “rappeler aux auditeurs qu’ils ont encore des commerces de proximité formidables, mieux qu’Amazon”, glisse la journaliste. 

Commentaires (2)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
j

jm

il y a 6 ans à 19 h 09

un " libraire indépendant "...est un concept urbain...de grande ville...virtuel pour qui ne vit pas en ville...pour moi qui vit pas ..en ville...je respecte les " dits libraires "..mais remercie chaque jour mr amazon et autres fournisseurs du net pour toute la richesse qu'ils me rendent accessible....et qui sont moteurs de l'accès ..au livre..à tous les livres....à qui écrit...et pour moi qui suis très souvent voyageur...l'accès au livre numérique...depuis tout bout du monde...jm


l

Patrick

il y a 6 ans à 10 h 05

C'est quoi ce post illisible et incompréhensible? Du pro Amazoning d'un lobbyiste en mal de cadeau de la part des pure players? Et de plus , mal écrit, du bashing de libraire par quelqu'un qui ne les connait ni les fréquentes! 1- les libraires ont aussi des sites internet pour vendre, avec des conseils précieux, des livres à ceux qui sont loin des librairies, ou "pas en ville". 2-Ils vendent tout y compris du numérique et sans évasion fiscale en préservant des emplois en France, et de l'emploi de qualité pas des caristes! 3- Il prétend "respecter" les libraires" mais prône de ne pas y aller! Nous serions un "concept urbain" pas des femmes et des hommes au service des lecteurs, et moins méritants que "mr amazon" (c'est qui ce monsieur? le riche oligarque amerloque Bezos?) 4- Toute la richesse du livre est accessible surtout en librairie, pas sur les sites internet fonctionnant à base d’algorithmes! Si ce monsieur "voyage" beaucoup et va "au bout du monde" qu'il y reste!


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités