L’écrivain Philippe Carrese est mort | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 06.05.2019 à 14h51 (mis à jour le 06.05.2019 à 15h00) DISPARITION

L’écrivain Philippe Carrese est mort

Philippe Carrese - Photo DR/PHILIPPE CARRESE

L’écrivain et réalisateur Philippe Carrese est mort dimanche 5 mai à Marseille à l’âge de 63 ans des suites d’un cancer.

Philippe Carrese, romancier, scénariste, dessinateur et réalisateur, est mort le 5 mai à l'âge de 63 ans des suites d’un cancer.
 
Né à Marseille en 1956, il est entré à l’Institut des hautes études cinématographiques en 1974 et commence une carrière de réalisateur en 1984 avant de publier son premier roman, Trois jours d’engatse, chez Méditorial en 1994 (réédité à L'aube en poche en 2014). Un portrait de l'auteur venait de paraître dans la revue trimestrielle Sang-froid.
 
La vie de la cité phocéenne a marqué son œuvre audiovisuelle et littéraire. Il a été l’auteur d’une vingtaine de polars dont Le bal des cagoles (Fleuve Noir, 2000), Conduite accompagnée (Fleuve noir, 2002), Les veuves gigognes (Fleuve noir, 2005) ou encore Place aux huiles (L'Ecailler du Sud, 2005). Les éditions de l’Aube ont publié sa Légende Belonore en 2016, Retour à San Catello en 2015 et réédité une partie de son œuvre, notamment en 2014 Enclave, initialement paru chez Plon en 2009 (Sélection du prix roman Fnac, 1re sélection du prix Médicis).  

La maison a publié Une histoire de l'humanité, tome 1 et fin, en avril dernier, qui traite de la complexité des grandes phases de l'évolution, depuis les origines de l'humanité jusqu'à aujourd'hui.  La version poche est prévue en juin dans la collection "Mykros".
 
Philippe Carrese avait également écrit une série en 7 tomes de romans pour la jeunesse, Marseille, quartiers sud, de La grotte de l’aviateur en 2003 à Le fantôme de la bastide en 2010 dans la collection Souris noire de Syros Jeunesse. Il a aussi été édité chez Florent Massot (Graine de courge, Flocoon Paradise).
 
Il avait réalisé en parallèle plus de 400 épisodes de la série "Plus belle la vie" depuis 2006. Marseille, la ville-décor du feuilleton de France 3, avait été aussi l'objet de deux livres signés par lui: Marseille, du noir dans le jaune (Autrement, 2001) et Marseille croquée par… (Amarseille éditeur, 2007). Le réalisateur avait été primé pour son film Malaterra, tourné en provençal en 2004, et pour un téléfilm historique, Liberata (2005), tourné en partie en langue corse. Philippe Carrese a également réalisé un long-métrage, Cassos, en 2012.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre