Cinéma

L'Enquête, Mon fils et Les Nouveaux héros dans les salles

Gilles Lellouche dans L’enquête de Vincent Garenq. - Photo MARS DISTRIBUTION

L'Enquête, Mon fils et Les Nouveaux héros dans les salles

Outre Cinquante nuances de Grey, l'affaire Clearstream, un arabe qui cherche à s'intégrer en Israël, des héros entre mangas et comics, entre autres, vont mettre sous les projecteurs des dizaines d'ouvrages.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marie-Christine Imbault,
Créé le 10.02.2015 à 18h34,
Mis à jour le 10.02.2015 à 19h00

Impossible ce mercredi 11 février d’échapper à la sortie de Cinquante nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson, adapté du best-seller d’E.L. James. Mais, avec les vacances scolaires, les distributeurs ont aussi misé sur des films familiaux, un thriller et un film de science-fiction.
 
Moins glamour, l’excellent film de Vincent Garenq, L’enquête permet de revenir sur l’affaire Clearstream, entrée dans la mémoire collective, même si elle est toujours nébuleuse, sur laquelle mettait le doigt en 2001 le journaliste Denis Robert.
 
Interprété avec justesse à l’écran par Gilles Lellouche, celui-ci se sera battu dix ans avant d’être reconnu non coupable face aux accusations de l’établissement bancaire qui s’appuyait sur deux de ses ouvrages publiés aux Arènes, Révélations (2001, avec Ernest Backes) et La boîte noire (2002), ainsi que son documentaire Les dissimulateurs.
 
Pour son film, le réalisateur Vincent Garenq s’est surtout basé sur La boîte noire, ainsi que sur le récit de la procédure par Denis Robert dans L’affaire des affaires chez Dargaud regroupant L’argent invisible, L’enquête, Manipulation et Justice, illustrées par Laurent Astier (et Yan Lindingre pour le premier volume)
 
En 2011, sous le titre Tout Clearstream, Les Arènes compilaient en un volume les deux premiers livres à l’origine de l’affaire avec le fruit d’une première synthèse, Clearstream, l’enquête (Les Arènes-Julliard), parue après quinze jours de suspension par la justice en 2006.
 


Après s’être attaqué au conflit israélo-palestinien à travers plusieurs de ses films, le réalisateur Eran Riklis s’intéresse au rapport entre les Arabes et les Juifs israéliens dans Mon fils, inspiré de deux ouvrages de Sayed Kashua, Les Arabes dansent aussi (épuisé) et La deuxième personne (L’Olivier). Notons que le film mentionne souvent l'écrivain Amos Oz, jusqu'à filmer plusieurs scènes dans son café favori de Jérusalem.
 
Tirés du catalogue Marvel, les héros du comics Big Hero 6 s’animent pour les studios Disney sous le titre Les nouveaux héros, dans un film très divertissant de Don Hall. L'histoire d'un petit génie, dans une ville mixant San Francisco et Tokyo, qui va devoir protéger la métropole des mauvaises intentions d'un savant fou. Il sera aidé d'un robot affectueux et brave, Baymax, sorte de bibendum Michelin aussi gentil que Wall-e. Sous le titre Baymax, Disney vient de publier un manga, dessiné par Haruki Ueno, directement adapté du film, chez Pika. Par ailleurs sept ouvrages, dont des livres de jeux et d’activités et L’album du film ainsi que le Guide officiel, viennent de paraître sous le titre du film Les nouveaux héros chez Hachette Jeunesse-Disney, qui annonce trois livres pour mai et juin, dont le Roman du film ("Bibliothèque rose"). Hemma propose de son côté quatre albums de coloriages le 5 février.
 
Hard to be a god, d’Alexeï Guerman est adapté du roman d’Arkadi et Boris Strougatski, Il est difficile d'être un dieu paru chez Denoël et réédité fin janvier chez Folio SF.
 
Enfin Le Petit Monde de Léo rassemble cinq courts-métrages destinés aux tout-petits qui mettent en scène différents animaux tous inspirés de l’œuvre de Leo Lionni, auteur de livres pour enfants décédé en 1999, un grand classique à l’Ecole des Loisirs.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités