Les 25 livres de l’année 2018 selon "Le Point" | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 29.11.2018 à 19h36 (mis à jour le 30.11.2018 à 09h43) Palmarès

Les 25 livres de l’année 2018 selon "Le Point"

Jennifer Egan - Photo PIETER VAN HATTEN/ROBERT LAFFONT

L’hebdomadaire a révélé les 25 livres, dont 11 titres étrangers, qui figurent dans son palmarès annuel publié dans sa prochaine édition du 6 décembre.

Ce jeudi 29 novembre au théâtre de l'Odéon, l’hebdomadaire Le Point a dévoilé sa sélection des 25 livres de l’année 2018 qui sera publiée dans son édition du 6 décembre. La liste compte 14 titres français et 11 titres étrangers, et seulement une bande dessinée.

Par ailleurs, neuf ouvrages sont également mentionnés dans le palmarès des 100 meilleurs livres de l’année dévoilé aujourd'hui par le magazine Lire: Emmanuelle Bayamack-Tam (P.O.L), Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste), Pauline Delabroy-Allard (Minuit), Jérôme Ferrari (Actes Sud), Pierre Lemaitre (Albin Michel), Julian Barnes (Mercure de France) et Gabriel Tallent (Gallmeister), le tome 4 de la bande dessinée L’Arabe du futur de Riad Sattouf (Allary) et 21 leçons pour le XXIe siècle de Yuval Noah Harari (Albin Michel).
 
Les 25 livres de l’année 2018 selon Le Point
  • Le pouvoir, de Naomi Alderman, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Christine Barbaste (Calmann-Lévy)
  • La seule histoire, de Julian Barnes, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Jean-Pierre Aoustin (Mercure de France)
  • Arcadie, de Emmanuelle Bayamack-Tam (P.O.L)
  • Les fureurs invisibles du cœur, de John Boyne, traduit de l’anglais (Irlande) par Sophie Aslanides (JC Lattès)
  • Une histoire de la guerre, dirigé par Bruno Cabanes (Seuil)
  • Ça raconte Sarah, de Pauline Delabroy-Allard (Minuit), Prix des Libraires de Nancy-Le Point
  • La vraie vie, de Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste)
  • Manhattan Beach, de Jennifer Egan, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Aline Weill, (Robert Laffont)
  • A son image, de Jérôme Ferrari (Actes Sud)
  • Les leçons du pouvoir, de François Hollande (Stock)
  • Autoportrait de Paris avec chat, de Dany Laferrière (Grasset)
  • Le lambeau, de Philippe Lançon (Gallimard)
  • Couleurs de l’incendie, de Pierre Lemaitre (Albin Michel)
  • Les conspirateurs du silence, de Marylin Maeso (L’Observatoire)
  • Pierre Laval, de Renaud Metlz (Perrin)
  • Mais leurs yeux dardaient sur Dieu, de Zora Neale Hurston, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Sika Fakambi (Zulma)
  • 21 leçons pour le XXIe siècle, de Yuval Noah Harari, traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat (Albin Michel)
  • Un hosanna sans fin, de Jean d’Ormesson (Héloïse d’Ormesson)
  • Un problème avec la beauté, de Jean-Marc Parisis (Fayard)
  • Le triomphe des Lumières, de Steven Pinker, traduit par Daniel Mirsky (Les Arènes)
  • La maison Golden, de Salman Rushdie, traduit par Gérard Meudal (Actes Sud)
  • L’Arabe du futur, tome 4, de Riad Sattouf (Allary)
  • Piranhas, de Roberto Saviano, traduit de l’italien par Vincent Raynaud (Gallimard)
  • Onzième roman, livre dix-huit, de Dag Solstad, traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud (Notabilia)
  • My Absolute Darling, de Gabriel Tallent, traduit de l’anglais (États-Unis) par Laura Derajinski (Gallmeister)
Comme en 2017, le jury regroupe cette année les écrivains et journalistes Claude Arnaud, Jean-Paul Enthoven, Marc Lambron, Marie-Françoise Leclère, Sébastien Le Fol, François-Guillaume Lorrain, Thomas Mahler, Saïd Mahrane, Julie Malaure, Valérie Marin la Meslée, Christophe Ono-dit-Biot, Sophie Pujas, Michel Schneider, Albert Sebag et Laurent Theis.
close

S’abonner à #La Lettre