Bilan

Les 30 meilleurs livres de 2020 selon « Le Monde des livres »

Photo LE MONDE

Les 30 meilleurs livres de 2020 selon « Le Monde des livres »

Romans et essais, français ou traduits: la liste annuelle des journalistes du Monde est iconoclaste et éclectique.

Par Vincy Thomas,
Créé le 12.12.2020 à 17h24,
Mis à jour le 12.12.2020 à 18h00

La rédaction du cahier Livres du quotidien Le Monde a choisi ses meilleurs livres de l'année (fiction et non-fiction seulement), révélés sur son site samedi 12 décembre. Cette sélection fait la part belle aux éditeurs indépendants (même si le groupe Madrigall arrive en tête globalement), mais aussi aux littératures américaine et allemande, et reste à l'écart des grands prix littéraires, tout en confirmant certains lauréats de prix majeurs distribués cet automne.

Le choix de Jean Birnbaum
  • Le Bonheur, sa dent douce à la mort, de Barbara Cassin (Fayard)
  • La Septième Croix, d’Anna Seghers, traduit de l’allemand par Françoise Toraille (Métailié)
  • Journal d’un rescapé du Bataclan: Etre historien et victime d’attentat, de Christophe Naudin (Libertalia)
  • Un écrivain aux aguets, Œuvres choisies, de Pierre Pachet, préface d’Emmanuel Carrère (Pauvert)
  • La Petite Dernière, de Fatima Daas, premier roman (Notabilia)


Le choix de Florent Georgesco
  • Océaniens: Histoire du Pacifique à l’âge des empires, de Nicholas Thomas, traduit de l’anglais par Paulin Dardel, préface d’Eric Wittersheim (Anarchasis)
  • Histoire de la fatigue: Du Moyen Age à nos jours, de Georges Vigarello (Seuil)
  • Le Sexe polémique: Quand la paranoïa s’empare des campus américains, de Laura Kipnis, traduit de l’anglais par Gabriel Laverdière (Liber)
  • La Filière, de Philippe Sands, traduit de l’anglais par Astrid von Busekist (Albin Michel)
  • La Liberté de conscience, de Dominique Avon, préface de Yadh Ben Achour (PUR)


Le choix de Raphaëlle Leyris
  • Yoga, d’Emmanuel Carrère (POL)
  • Histoire de la nuit, de Laurent Mauviginer (Minuit)
  • Par instants, la vie n’est pas sûre, de Robert Bober (POL)
  • Saturne, de Sarah Chiche (Seuil)
  • Comédies françaises, d’Eric Reinhardt (Gallimard)


Le choix de Florence Noiville
  • Apeirogon, de Colum McCann, traduit de l’anglais par Clément Baude (Belfond), prix du meilleur livre étranger
  • Le Flot de la poésie continuera de couler, de J. M. G. Le Clézio (Gallimard)
  • Qui sème le vent, de Marieke Lucas Rijneveld, traduit du néerlandais par Daniel Cunin (Buchet-Chastel)
  • Impossible, d’Erri De Luca, traduit de l’italien par Danièle Valin (Gallimard)
  • Nickel Boys, de Colson Whitehead, traduit de l’anglais par Charles Recoursé (Albin Michel)


Le choix de Macha Séry
  • Ne dis rien: Meurtre et mémoire en Irlande du Nord, de Patrick Radden Keefe, traduit de l’anglais par Claire-Marie Clévy (Belfond)
  • Sous le ciel des hommes, de Diane Meur (Sabine Wespieser)
  • Sur l’alcool, de Charles Bukowski, édité par Abel Debritto, traduit de l’anglais par Romain Monnery (Au Diable Vauvert)
  • Betty, de Tiffany McDaniel, traduit de l’anglais par François Happe (Gallmeister), prix du Roman Fnac
  • Mississippi Solo, d’Eddy L. Harris, traduit de l’anglais par Pascale-Marie Deschamps (Liana Levi)

Le choix de Nicolas Weill
 
  • Journaux, de Franz Kafka, traduit de l’allemand par Robert Kahn (Nous)
  • Le Roman de Tyll Ulespiègle, de Daniel Kehlmann, traduit de l’allemand par Juliette Aubert (Actes Sud)
  • La Valeur du hasard, ma vie, d’Agnès Heller, édité par Georg Hauptfeld, traduit de l’allemand par Guillaume Métayer (Rivages)
  • Les Pouvoirs du sacré: Une alternative au récit du désenchantement, de Hans Joas, traduit de l’allemand par Jean-Marc Tétaz (Seuil)
  • Athènes 403: une histoire chorale, de Vincent Azoulay et Paulin Ismard (Flammarion)

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités