Les bibliothèques britanniques victimes de coupes budgétaires disproportionnées | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, avec vh, le 16.12.2010

Les bibliothèques britanniques victimes de coupes budgétaires disproportionnées

La bibliothèque centrale de Leeds

Le budget des collectivités locales britanniques ne baissera pas de plus de 8,9 % en 2011. Pourtant, nombre d'entre elles prévoient de fermer jusqu'à 50 % de leurs bibliothèques.

Le gouvernement britannique a confirmé en début de semaine qu'il allait débloquer 85 millions de Livres sterling destinés aux collectivités locales les plus en difficulté afin que leur budget ne baisse pas de plus de 8,9 % en 2001, la réduction moyenne étant estimée à 4,4 %. Une nouvelle qui fait dire aux défenseurs des bibliothèques que les coupes annoncées dans le service de lecture publique de plusieurs villes ou comtés du pays sont disproportionnées. La ville de Leeds, par exemple, prévoit de fermer près de 40 % de ses bibliothèques.

Le CILIP (Chartered Institute of Library and Information Professionals), le principal organisme professionnel britannique, estime que près de 6 000 bibliothécaires pourraient perdre leur emploi dans les 4 années à venir, du fait des fermetures et du recours de plus en plus fréquent aux bénévoles.

Un blog créé par un bibliothécaire et qui liste l'ensemble des restrictions dans le pays fait état de 332 bibliothèques et 22 bibliobus récemment fermés ou programmés pour l'être prochainement.

Autre conséquence du plan d'austérité financière récemment rendu public par le gouvernement britannique : la disparition du MLA (Museums, Libraries and Archives), un organisme dépendant du ministère de la culture. Ses fonctions, notamment la coordination de la politique gouvernementale en direction des bibliothèques, seront reprises par le Arts Council England à partir de 2012 après une année de transition entre les deux institutions.

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre