distinction

Les cinq lauréates du Grand prix de l'héroïne Madame Figaro 2022

Dante Desarthe

Les cinq lauréates du Grand prix de l'héroïne Madame Figaro 2022

Agnès Desarthe (roman français), Joyce Maynard (roman étranger), Natasha Trethewey (bio/récit), Élizabeth Colomba et Aurélie Lévy (BD/roman graphique) ont été récompensées par le jury du Grand Prix de l’héroïne Madame Figaro.

Par Adriano Tiniscopa ,
Créé le 17.06.2022 à 16h49

Le jury du Grand Prix de l'héroïne de Madame Figaro présidé par Colombe Schneck a révélé son palmarès 2022. Il est composé d'Agnès Desarthe (roman français) pour L'éternel fiancé (L'Olivier, 2021), Joyce Maynard (roman étranger) pour Où vivaient les gens heureux (P.Rey, 2021), Natasha Trethewey (bio/récit) pour Memorial drive : mémoires d'une fille (L'Olivier, 2021), Élizabeth Colomba et Aurélie Lévy (BD/roman graphique) pour Queenie, la marraine de Harlem (A.Carrière, 2021). Les écrivaines bénéficieront d'une promotion de leurs ouvrages dans les pages de Madame Figaro.

« La littérature est un domaine essentiel, que nous entendons servir et célébrer avec la passion et l’expertise qui caractérisent notre rédaction. Nous sommes donc fiers de mettre chaque année à l’honneur des écrivaines de talent, dont les œuvres sont le reflet de la richesse de la littérature », a expliqué Anne-Florence Schmitt, directrice de rédaction de Madame Figaro. Le jury est composé de Rachida Cantona-Brakni, Florence Loiret Caille, Caroline de Maigret, Alex Lutz, Germain Louvet, Bernard Babkine, journaliste à Madame Figaro, Nelly Garnier, une lectrice du magazine et élue LR de Paris, l’instagrameuse Mélanie Davoust et Anne-Laure Vial, co-fondatrice de ICI Librairie.

Dans L'éternel fiancé (L'Olivier) Agnès Desarthe se remémore des événements qui ont marqué sa vie. Elle évoque les prémices de son histoire d'amour à l'âge de 4 ans, les retrouvailles avec ce premier amoureux quarante ans plus tard à Paris ou encore une journée d'été à la campagne... L'ouvrage est réédité chez Points en septembre 2022.

Grand prix de littérature américaine 2021, Où vivaient les gens heureux (P.Rey) se situe au début des années 1970 au côtés d'Eleanor et Cam qui se rencontrent à un salon d'artisanat. Rapidement, ils s'installent ensemble dans la ferme d'Eleanor dans le New Hampshire et fondent une famille. La taciturne Alison, l'optimiste Ursula et le doux Toby font la fierté de leurs parents. Mais ce bonheur familial vole en éclats le jour où un terrible accident survient. Le roman, traduit de l'anglais (États-Unis) par Florence Lévy-Paoloni est à paraître chez 10-18 et Lizzie en août et en octobre prochain.
 
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Céline Leroy, Memorial drive : mémoires d'une fille (L'Olivier) est un récit intime dans lequel l'auteure compare son propre destin avec celui de sa mère Gwendolyn, assassinée le 5 juin 1985 par son second époux Joël, vétéran de la guerre du Vietnam. Ce récit entremêle la trajectoire des femmes de sa famille et celle d'une Amérique meurtrie par le racisme. Le livre est lui aussi réédité par Points en septembre.
 
Prix Artémisia 2022, scénarisé par Élizabeth Colomba et l'illustratrice Aurélie Lévy, la BD Queenie, la marraine de Harlem (A.Carrière) a été de nouveau distingué. L'ouvrage raconte la vie de la cheffe de gang Queenie, de son vrai nom Stéphanie St Clair, fer de lance des mouvements afro-américain et féministe, née dans la misère à la Martinique. Elle règne sur un empire criminel dans les années 1930 à Harlem. Mais tandis que la prohibition touche à sa fin, des mafieux italiens menacent de prendre le contrôle de ses affaires. Elle se lance alors dans une guerre sans merci.

 

 

Les dernières
actualités